Découvrez à travers le film La voleuse de livres, l’histoire passionnante, triste et atypique de l’amour de Liesel Meminger pour les livres, pourtant interdits par Hitler. Un film original qui traduit les événements marquants de l’époque de la Deuxième Guerre mondiale. Le film La voleuse de livres est une adaptation du roman du même nom de l’auteur australien Markus Zusak. Ce film dramatique américano-allemand est sorti en 2013 et a été réalisé par Brian Percival. Plus particulièrement, il s’agit de l’histoire d’une jeune fille nommée Liesel, qui se trouve un passe-temps : celui de voler des livres, à une époque où le livre était l’ennemi d’Hitler. Sa rencontre avec Max, un réfugié juif a bouleversé le cours de sa vie. Entre horreurs, émotions, détresse, et parfois de la joie, ce film plonge dans la réalité de la vie en famille et en société de cette époque. La voleuse de livres est un vrai chef d’œuvre à absolument voir si ce n’est pas encore fait.

La voleuse de livres : un best-seller

Markus Zusak, né le 1er janvier 1975 à Sydney, est un talentueux écrivain australien. Dans son œuvre La voleuse de livres qui a été un succès planétaire, il fait preuve d’un talent de narration remarquable. Il est un écrivain hors pair avec des idées originales. Il choisit la mort comme narrateur de l’histoire de La voleuse de livres, ce qui donne une touche particulière à ce roman, et de ce fait à son film qui en est une adaptation. Le roman paru en septembre 2005 en Australie puis en 2006 aux États-Unis où il figure sur la liste des best-sellers met en évidence une enfance confrontée à la guerre. Avec une plume fluide, cet écrivain a un style soigné. Markus Zusak sait agencer les événements avec professionnalisme et élégance.

L’histoire troublante de la voleuse de livres

Ce film parle de l’histoire de Liesel, une orpheline rebelle de La Seconde Guerre mondiale. Pendant l’enterrement de son jeune frère mort à ses côtés dans un train, elle ramassa un étrange livre noir. Mais elle ne savait ni lire ni écrire. Elle est envoyée dans une famille d’adoption en Allemagne nazie dans une petite ville près de Munich. Avec le soutien de cette famille ainsi que celui de Max, elle apprend à lire. Ce qui lui a permis de lire le livre noir. Elle découvre à travers celui-ci un autre monde, lui permettant de s’évader. Pendant cette période sombre de l’humanité, Liesel et Max ont trouvé comme seules échappatoires face à la guerre, la magie des mots et le pouvoir de leur imagination. Cette histoire triste met en évidence la folie des hommes de l’époque. De quoi capter votre attention tout au long du film. Ce film original et riche en émotion met à nue les atrocités de l’humanité.

Des personnages hors du commun

La voleuse de livres, film dramatique et poétique se penche sur le destin des habitants d’Allemagne comme c’est rarement le cas. Pour une fois, une histoire de la Seconde Guerre mondiale n’est pas racontée à travers le regard des soldats américains. On remarque une interprétation impeccable des personnages originaux. Des acteurs parfaits pour leurs rôles. Le film plonge le spectateur dans la vie des familles de cette époque à travers des personnages tels que :

  • Sophie Nélisse, une jeune femme talentueuse jouant le rôle principal. Cette comédienne de 13 ans incarne le personnage de Liesel avec brio. Reconnue pour son talent, elle a fait la couverture du troisième plus grand quotidien américain.
  • Rosa: la mère nourricière de Liesel.
  • Hans: père nourricier et ancien soldat allemand.
  • Max : le réfugié juif passionné de la lecture autant que Liesel.
  • Rudy: le voisin et amoureux de Liesel.
  • La mort: c’est ce personnage sarcastique qui interpelle le plus. D’ailleurs, elle s’est retenue d’emporter Liesel 3 fois de suite. Bien que cynique et faisant des ravages, elle se montre un peu plus “humaine et compatissante”.

En fin de compte, ce sont des personnages attachants, bien représentatifs du monde réel, dans le contexte d’une des guerres les plus sanglantes de l’histoire de l’humanité.

La touche du réalisateur Brian Percival

Brian Percival est un réalisateur britannique né en 1962. Il intervient majoritairement sur des chaînes de télévision. Il a réalisé des épisodes de séries télévisées à succès tels que ShakespeaRe-told, The Rugby in the Smoke ainsi que The Old Curiosity Shop. Son court-métrage About a girl lui a valu le prix du meilleur court métrage au British Academy Film Award. Mais c’est son film La voleuse de livres qui a fait beaucoup plus parler de lui. Son professionnalisme lui a permis de trouver les acteurs adaptés aux personnages du film. Ces personnages ont su donner vie au roman La voleuse de livres de Markus Zusak. Le roman La voleuse de livres fut retranscrit grâce à ses directives, avec fidélité en faisant vivre au spectateur, une histoire remplie de cruautés, de ravages ainsi que d’espoir.

Ce fut la combinaison des talents de ce réalisateur avec ceux de l’écrivain Markus Zusak qui ont fait de ce film une grande réussite dans le monde du cinéma.

La voleuse de livre, un film captivant

La voleuse de livres est un film émouvant. Avec une mise en scène soignée, il relate le triste et fascinant parcours de Liesel. Ce qui donne un sens philosophique à ce film. La voleuse de livres ouvre la porte sur la violence présente à tous les coins de rue de ce pays à l’époque de La Seconde Guerre mondiale. Considéré comme une totale réussite, ce film est fait de photographies en harmonie avec le langage des personnages. La voleuse de livres est un film instructif qui fera monter en vous des émotions fortes.

C’est une histoire qui trouve son équilibre entre amour, haine, tristesse, joie, ainsi que la peur de la mort omniprésente dans la vie de Liesel et dans celle de son entourage.

L’aspect éducatif du film

La voleuse de livres est un film histoire relatant les conditions des Juifs ainsi que celles des enfants pendant La Seconde Guerre mondiale. Il s’attache à expliquer de façon très précise les particularités de cette période sombre de l’histoire, ainsi que le mode de vie des habitants touchés par cette tragédie qui restera inoubliable pour de bien tristes raisons. Aussi, ce film montre l’importance des livres grâce aux personnages de Liesel, Max et Rudy. Il est important de savoir lire et écrire, car cela permet d’ouvrir la porte du monde imaginaire et d’accéder à l’imagination d’auteurs parfois brillants. C’est ce que tout livre permet de faire : s’évader en amassant au passage des connaissances sur divers sujets. Le film La voleuse de livres met en évidence le pouvoir des mots, l’importance des livres dans la vie d’un être humain. Le courage et la détermination de Liesel sont déterminants pour inspirer les enfants à bien prendre soin d’un livre. C’est une véritable passion la lecture, et ce film le fait bien comprendre.

Le film La voleuse de livres à tout pour plaire et pour marquer les esprits. Le message qu’il passe, ainsi que ses personnages font de ce film l’un des meilleurs films sur la situation des familles allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici