Your Name de Makoto Shinkai

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Pika Roman ( 2017 )
280 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon 

 

De manière inexpliquée Mitsuha et Taki échangent à plusieurs reprises leurs corps. Alors que Mitsuha est une fille de la campagne japonaise, elle découvre dans le corps de Taki l’effervescence de Tokyo. Mais tandis qu’ils nourrissent le projet de se voir enfin en vrai, les échanges cessent brutalement. De plus, sans nouvelle de Mitsuha, Taki se lance à sa recherche avec de biens maigres indices qui peu à peu s’effacent de sa mémoire…

Your Name est d’abord un film d’animation japonais sorti à l’hiver 2016 en France. Makoto Shinkai, le réalisateur, s’est aussi lancé le défi d’écrire la novélisation de son film et c’est ainsi qu’il a publié le roman Your Name. Une version manga ( en trois tomes ) existe également. Dès lors, difficile d’échapper à cette histoire qui se décline sous tous les formats!

Dans Your Name, deux adolescents japonais aux univers bien différents échangent durant leur sommeil leurs corps et leurs existences. Ainsi, Mitsuha qui vient de la campagne, découvre l’ambiance animée de Tokyo, tandis que Taki se laisse surprendre par les traditions et légendes du village de Mitsuha. Mais un jour ces échanges vont brutalement cesser et Taki va se lancer à la recherche de Mitsuha dont il est sans nouvelle…

Your Name est une belle histoire poétique qui défie la logique et l’espace-temps. Il y est questions de la mémoire, de la transmission mais aussi de la puissance de l’amitié et de l’amour. Le récit évolue de plus en plus vers le fantastique et le mystique à mesure que l’on découvre les destins croisés de Taki et Mitsuha. La relation qui se tisse entre eux-deux est d’ailleurs pleine de charme et on aime se jeu de chat et la souris qui se créer à leur insu.

L’écriture de Makoto Shinkai est simple mais efficace. Il a réussi à me transporter dans son univers. On est totalement happé par les différentes péripéties et le roman repose sur une construction millimétrée et très cinématographique. C’est très plaisant et facile à lire.

Par contre je regrette que le roman n’est pas été un peu plus long  car j’aurais aimé que les échanges entre Taki et Mitsuha soient davantage développés pour découvrir encore plus la vie de l’un et l’autre. En fait,  j’ai eu l’impression que tout allait très vite dans cette lecture, ce qui est super en un sens car on ne s’ennuie pas, mais c’est aussi un peu frustrant.
Enfin, la fin est complexe, étonnante, étrange, je ne suis pas sûre de l’avoir totalement saisit.
Néanmoins l’impression générale de cette lecture reste très positive et elle trouvera sans aucun doute un écho auprès des amateurs de mangas.

En quelques mots :

Un roman également décliné en film d’animation et manga, qui offre une histoire étonnante et poétique : celle de deux ados qui échangent leurs corps jusqu’à ce que cela cesse brutalement. Un roman fantastique qui défie la logique et l’espace temps, où il est question de mémoire, de transmission, d’amour et d’amitié. Makoto Shinkai nous surprend et son récit est scandé par les péripéties et les effets de surprises. La construction millimétrée, l’écriture efficace rappelle que l’auteur est avant tout un réalisateur qui veut aller au plus direct. Il n’a pas toujours pris le temps, dès lors, de développer en profondeur tous les événements.  Malgré tout une histoire poétique et touchante qui réunie deux personnages attachants.

A propos de Makoto Shinkai

Né en 1973, Makoto Shinkai est un réalisateur de film d’animation japonais, doubleur pour ses films, graphiste de jeux vidéo, scénariste et auteur de seiyu. Il a étudié la littérature japonaise à l’Université Chūō. Sa passion pour la création remonte aux mangas, anime et romans qu’il lisait au collège.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *