Une Vie au Zoo de Saku Yamaura

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Nobi Nobi (2017)
190 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon 

 

Haruko adore les animaux et vient justement d’être embauchée dans le zoo Hidamari. Mais la jeune femme a beau être pleine de volonté elle accumule les étourderies. Pour éviter le renvoi, le directeur lui confie une mission : elle a trois mois pour redonner envie à Sumire, l’éléphante d’Asie, de se montrer aux visiteurs !

Une Vie au zoo est un manga en 4 tomes publié au japon entre 2013 et 2014. Saku Yamaura, la mangaka, qui adore les animaux et les zoos a eu envie de suivre les aventures d’une apprentie soigneuse d’un petit zoo qui doit jongler avec un budget serré, un nombre de visiteurs en baisse et des animaux parfois capricieux. La jeune Haruko est certes pleine de volonté mais aussi très étourdie, ce qui ne va pas vraiment plaire au directeur du zoo…

Ce manga sympathique nous plonge donc dans l’univers des zoos et étant moi aussi une adepte j’ai dévoré les péripéties du quotidien d’Haruko. La jeune femme est très attachante car elle enchaîne les bêtises mais fait aussi preuve de beaucoup de volonté et d’un amour certains pour les animaux. Il faut dire qu’Haruko possède aussi un étrange don : par les odeurs, elle est capable de ressentir les émotions des hommes et animaux ! Un don qui pourra se révéler utile en situation de crise !

Une Vie au zoo est un manga frais et facile à lire. L’univers et l’ambiance sont séduisants, en particulier pour tous les amoureux des animaux. Saku Yamaura a aussi un discours intéressant autour du système des zoos. En effet, si elle présente les soigneurs comme des personnes pleines d’humanité envers les animaux, elle se montre plus critique à l’égard du directeur, un jeune fils à papa qui ne pense qu’à la rentabilité et au chiffre d’affaire du zoo d’Hidamari, au point d’en oublier parfois le bien être animal…

Tout n’est donc pas rose et merveilleux dans le manga Une Vie au zoo et il y a une réflexion intéressante autour du business animalier. On apprend aussi pas mal de choses sur le métier de soigneur (bien sûr) et le fonctionnement des zoos (comme le prêt d’animaux entre zoos, dans ce premier tome).

En quelques mots :

Manga en 4 volumes, Une Vie au zoo, nous invite à passer de l’autre côté, dans l’univers des soigneurs pour découvrir l’envers du décor des zoos. On suit Haruko, jeune soigneuse volontaire mais gaffeuse, dans ses premiers pas au zoo Hidamari. Ce manga est frais et sympathique à lire. Beaucoup de passages sont amusants même si l’auteur n’oublie pas la tension dramatique avec le défi d’Haruko dans ce premier tome : sauver Sumire.
Une Vie au zoo permet de découvrir le métier de soigneur, mais aussi le fonctionnement des zoos. Si l’auteur semble d’accord pour dire que les soigneurs sont pleins d’humanité envers les animaux, elle dénonce par contre les objectifs financiers du directeur de ce zoo. Un double discours très intéressant qui englobe bien tout le sujet de ce manga parfait pour les amoureux des animaux et fascinés par les zoos !

Extraits :

A propos de Saku Yamaura

Saku Yamaura est une mangaka. Elle a notamment publié en France le manga Une Vie au zoo.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.