La Vie dure trois minutes d’Agnès Laroche

Age : 12 – 15 ans

Éditeur : Rageot (2018)

190 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon 

Quand Automne a appris que ses parents avaient accepté d’accueillir Chloé pour son année de terminale, elle a soupiré. Et puis Chloé est arrivée. Chloé solaire, Chloé généreuse… et elles deviennent inséparables. À son contact, Automne la silencieuse s’épanouit. Son talent pour la danse se révèle. Et elle rencontre Mehdi. Alors quel secret pousse aujourd’hui Automne à ne pas parvenir à exprimer sa tristesse depuis la mort de Chloé ?

La Vie dure trois minutes est un roman qui évoque le deuil, la perte d’une amie et la reconstruction. C’est l’histoire d’une amitié qui s’est construite et déconstruite en une année, marquée par la mort de Chloé. Chloé, Automne ne voulait pas d’elle chez elle, lorsque son père a accepté de l’héberger pour aider un ami. Mais finalement, Chloé et Automne se sont très bien entendues et grâce à Chloé, Automne a découvert le tango et fait connaissance de Mehdi. Pendant plusieurs mois, ce fut le bonheur total jusqu’à… 

La Vie dure trois minutes se construit autour de mystères. Pourquoi Automne n’arrive t-elle pas à exprimer sa tristesse depuis la mort de Chloé ? Quel secret unit les deux jeunes filles? Quel lien entre Chloé, le tango, Mehdi et Automne ? L’histoire passée se dévoile lorsqu’Automne décide de raconter cette amitié, de son émergence à sa fin brutale. L’histoire présente raconte une jeune fille en proie à un deuil difficile.

J’ai trouvé l’écriture d’Agnès Laroche très fluide et le suspense très bien entretenu autour de l’histoire d’Automne, Chloé et Mehdi. Le roman se lit très rapidement et on se laisse emporter par les étapes de cette amitié, sur fond de tango. L’alternance histoire passée/présente donne du rythme au récit. Enfin, Automne est une jeune fille touchante, appréciable, qui nous transmet ses émotions et sa passion pour le tango. Ces 190 pages sont très vites avalées car tout est très concentré, sans détour.

Le seul bémol de cette lecture, c’est son côté très prévisible. J’ai très rapidement compris la raison de la colère d’Automne à l’encontre de Chloé et cela m’a un peu déçue car j’espérais quelque chose de plus singulier.

En quelques mots :

La Vie dure trois minutes est un roman touchant qui évoque le deuil, la perte d’une amie et la reconstruction. Construit sur l‘alternance passé/présent, l’histoire raconte comment l’amitié entre Chloé et Automne s’est construite et déconstruite le temps d’une année. Cela donne du rythme à ce récit qui nous tient en haleine autour de cette question :  Pourquoi Automne n’arrive t-elle pas à exprimer sa tristesse depuis la mort de Chloé ?
La lecture est fluide et touchante. La Vie dure trois minutes se lit très rapidement et on est captivé par la relation entre Chloé et Automne mais aussi Mehdi et Automne. Je regrette cependant le côté un peu prévisible de la fin, je m’attendais à quelque chose de plus singulier.

A propos d’Agnès Laroche

Agnès Laroche est née en 1965 à Paris, elle vit aujourd’hui à Angoulême.
Son principal trait de caractère : la distraction, son mari et ses trois enfants peuvent hélas en témoigner chaque jour ! Même quand elle est là, elle est ailleurs. Un ailleurs où fourmillent les rêves et les idées grâce auxquels elle invente des histoires pour les enfants, les adolescents ou leurs parents. Elle est l’auteur de nombreuses fictions diffusées à la radio, de romans pour la jeunesse et de récits publiés en presse enfantine.
Son plus grand plaisir : faire en sorte que ses livres soient autant de petites maisons dans lesquelles les lecteurs se sentent chez eux, de la première à la dernière page.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.