Vengeance d’Outre-tombe de Stéphane Laurent

Age : 12 – 15 ans

Éditeur : Auto-Edition (2018)

130 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon 

Leur mort n’a pas été une délivrance. Et ils reviennent vous le faire payer. Un village mystérieux dont les bois environnants cachent un lourd passé. Un collège dans lequel un adolescent victime de harcèlement sur les réseaux sociaux se suicide. Un manoir qui accueille les membres d’une illustre famille complices d’un crime odieux. Trois nouvelles aux cadres différents. Aux styles différents. Aux atrocités différentes. Mais toutes ont le même point commun : des fantômes revanchards revenus d’entre les morts pour se venger des vivants.

Quoi de mieux pendant Halloween que de se plonger dans des histoires qui font peur. J’avais justement sur ma liseuse un recueil de trois nouvelles que son auteur, Stéphane Laurent, avait soumis à ma lecture. Ces histoires de fantômes ont pour ambition de faire frisonner nos grand ados et je dois dire que le résultat est plutôt à la hauteur. Si elles sont moins effrayantes qu’un film d’horreur, ces trois histoires ont tout de même de quoi susciter quelques frissons….

Le Bois des pendus raconte comment une famille se retrouve dans un village isolé, suite à une tempête. Le fils fera connaissance d’une bande de jeunes qui lui racontera une terrifiante légende d’enfants assassinés dans les bois. Sa curiosité aura raison de son sort….

Dans Réseaux sociaux, des lycéens harceleurs seront à leur tour victimes et connaîtront un funeste destin qui s’étalonnera sur une semaine glaçante.

Enfin, dans Le manoir, les héritiers d’un riche homme d’affaires se verront punir des plus cruelles manières pour avoir fomenté leur crime mortel.

Ambiance noire et angoissante sont au programme de ce recueil. La vengeance est le point commun de chacune de ces trois histoires. La plume de l’auteur est simple mais efficace et surtout très imaginative et descriptive. Certaines scènes d’horreur sont bien décrites et les quelques détails « gores » font tout le sel de cette lecture.

La nouvelle Réseaux sociaux, qui aborde le thème du cyberharcèlement et harcèlement scolaire a été pour moi la plus saisissante.

En quelques mots :

Adolescents amateurs d’histoires d’horreur trouveront dans ces trois histoires quelques frissons. Le style est efficace, très descriptif et imaginatif tandis que l’ambiance se révèle vite noire et angoissante.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.