Tombé dans l’oreille d’un sourd de Grégory Mahieux et Audrey Levitre

Age : 15 ans et +
Éditeur :  Steinkis (2017)
190 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon

blanc

Grégory et Nadège sont comblés par la naissance de leurs jumeaux, Charles et Tristan. Pourtant leur univers s effondre lorsque le diagnostic tombe : Tristan est sourd profond.Comment alors, en tant que parents entendants, aider leur fils à s épanouir dans notre société d hyper-communication ? Comment respecter son identité propre dans ce monde qui laisse, au final, peu de place à l altérité ? Bref, comment prendre les bonnes décisions pour Tristan ?

La surdité fait partie de ces thématiques qui m’intéressent et j’aime mettre en avant ce sujet car je trouve que la littérature (jeunesse) ne s’en empare pas beaucoup. Pourtant, à des degrés  très différents, il y a  plusieurs millions de sourds en France. Tombé dans l’oreille d’un sourd c’est le récit autobiographique de Grégory Mahieux et de sa femme Nadège, qui découvrent peu après la naissance de leurs jumeau qu’un de leurs fils, Tristan, est sourd profond. Le lecteur, entre la première et la onzième année de Tristan, va donc vivre le quotidien très mouvementé et compliqué de ces deux jeunes parents confrontés à un handicap qu’ils ne connaissent absolument pas.

En un peu moins de 200 pages, grâce au récit orchestré par Audrey Levitre aux dessins graphiques en noir et blanc de Grégory Mahieux, le lecteur découvre toutes les étapes par lesquelles la famille va passer pour apprivoiser la surdité de Tristan et donner à leur fils toutes ses chances. Les deux parents veulent absolument que leur enfant suive une scolarité normale pour avoir un avenir ouvert à tous les possibles. Pour les personnes qui comme moi ne connaissent absolument pas les difficultés rencontrées par les sourds dans notre société, c’est la stupeur. En effet, comme pour beaucoup de handicaps, la France accuse de nombreux retards et le manque de formation des personnels dans la prise en charge de la surdité est criant.

Sans ombrage, Grégory Mahieux et Audrey Levitre révèlent le véritable parcours du combattant dans lequel la petite famille va être propulsée. Rendez-vous chez le médecin qui s’éternisent et sont sources d’inquiétudes, dossiers administratifs interminables, structures peu nombreuses et parfois inadaptées, hiérarchie peu compréhensive, personnels scolaires dépassés et mal formés,…le récit n’est pas tendre avec le système actuel mais il est aussi le reflet du casse-tête quotidien dans lequel Grégory Mahieux et sa femme Nadège ont été plongés. Dans chacun des chapitres on sent la colère mais aussi l’envie de se battre de ce couple mais aussi de Tristan.

En quelques mots :

Tombé dans l’oreille d’un sourd est une bande-dessinée qui nous sensibilise avec justesse à ce handicap et démontre les failles de notre système actuel. Récit autobiographique de Grégory Mahieux et de sa femme Nadège, Tombé dans l’oreille d’un sourd est l’occasion de dévoiler le casse-tête quotidien de la famille. Les deux parents veulent absolument que leur enfant Tristan suive une scolarité au maximum normale mais ils sont souvent rattrapés par la réalité. Le récit n’est pas tendre et pour le lecteur qui ne sait rien de cette situation, c’est la stupeur. Comme pour beaucoup de handicaps, la France accuse de nombreux retards et le manque de formation des personnels est criant. Un récit autobiographique sans ombrage qui réussi son pari de nous sensibiliser à cette problématique.

Extraits :

A propos de Grégory Mahieux et Audrey Levitre

Grégory Mahieux enseigne les arts appliqués en lycée professionnel. C est là qu il rencontre Audrey, qui, elle, enseigne l’histoire et les lettres. Ensemble, ils se lancent dans l’aventure de la BD et publient un premier album dès 2014, Les Twins (Delcourt) inspiré par les jumeaux de Grégory. Dans la réalité, l’un d eux est sourd, et Grégory a beaucoup à dire sur le sujet… C ‘est ainsi que Tombé dans l’oreille d’un sourd débute…

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Excellente initiative de la part de l’auteur de cette BD qui est à la fois ludique et rassurante ! Si seulement plus de gens se consacraient au problèmes des autres, le monde irait surement mieux…

  2. Je n’ai encore jamais vu de BD qui traitaient de ce sujet. J’ai justement un couple d’amis qui vivent ça. Leur enfant de 2 ans a été diagnostiqué sourd profond. Cette BD pourrait peut être les aider à accepter la situation et à voir qu’ils ne sont pas seuls dans cette situation.

  3. Marie Christine Schwertz

    Oh c’est sûr que je vais l’acheter, cette BD de Grégory et Nadège ! Et même si je connais bien le sujet, car je suis maman d’un sourd profond qui a aujourd’hui 41 ans 🙂 et que je connais donc bien aussi ce parcours du combattant !!! Il y a quand même eu des évolutions positives, pas assez nombreuses encore, je le sais bien, mais des avancées quand même… Le seul conseil que je pourrais leur donner c’est de se rapprocher d’une association de parents d’enfants sourds : c’est ce qui nous a aidés le plus et le mieux : ne pas rester isolés, et se battre, se battre encore et toujours, ne jamais baisser les bras, malgré les découragements et les fatigues…ce qui est bien naturel… A titre d’exemple je suis en train d’aider mon fils a obtenir des aides financières pour le renouvellement de ses prothèses auditives….Car s’il est parfaitement autonome,ces dossiers là ne sont pas très faciles à gérer pour un sourd profond…. Et puis – si ce n’est déjà fait 😉 – apprendre la LSF, la langue des signes française, qui en plus de toutes les autres aides : lecture labiale et autre, permet à mon fils de communiquer déjà avec d’autres sourds et de se « débrouiller » avec des entendants sympas qui font l’effort de « parler avec les mains » 🙂 Bon courage à eux et leur famille, et encore merci pour avoir abordé ce sujet, trop rarement mis en avant….

  4. Ping :Tombé dans l’oreille d’un sourd (Levitre & Mahieux) – Bar à BD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *