La Théorie de l’iceberg de Christopher Bouix

Age : 12 – 15 ans

Éditeur : Gallimard jeunesse (2018)

220 pages

Note :

Noé, 15 ans, vit sur la côte atlantique. Suite à un accident de surf, il a peur de la mer et bégaie. Mais cet été là marque un nouveau départ. Il fait la rencontre de Lorraine, une jeune fille passionnée d’astronomie et prend un job à la bibliothèque qui va tout changer…

Un roman qui nous plonge dans l’ambiance douce-amer d’un été du début des années 90. Un adolescent brisé,  une jeune fille solaire et  un vieil écrivain taciturne. Trois portraits, trois personnages qui se rencontrent et se confrontent le temps de quelques semaines, pour trouver un nouveau départ. J’ai apprécié l’ambiance dans laquelle La Théorie de l’iceberg nous plonge. Rien de très extraordinaire dans cette lecture, juste le quotidien de Noé, un garçon devenu bègue après un accident traumatisant de surf. Le temps d’un été, d’un petit job à la bibliothèque de sa ville, il se lie d’amitié avec Lorraine et M.Hereira, un vieil écrivain qui lui prodiguera des conseils d’écriture pour un concours de nouvelles.

Le récit se construit autour de ces deux rencontres, de cet été où le temps semble suspendu et où Noé va décider de se consacrer à l’écriture pour surmonter son vide intérieur. On suit ce personnage, ses doutes, ses interrogations, ses passions et les liens qu’il tisse peu à peu avec Lorraine et M. Hereira. Christopher Bouix insiste sur l’importance des rencontres et les considère comme un moyen de se rencontrer soi-même et de se (re)découvrir ou découvrir les autres. 

La théorie de l’iceberg se révèle une lecture fluide, agréable, à l’écriture fine et pudique, à l’image de son héros. On éprouve de l’empathie pour Noé, on prend plaisir à le suivre dans sa quête, dans sa reconstruction personnelle et on savoure de le voir enfin renaître au fil des pages.

En quelques mots :

Un roman qui nous plonge dans l’ambiance ordinaire d’un été du début des années 90. La rencontre de trois personnages aux caractères différents : un adolescent brisé,  une jeune fille solaire et  un vieil écrivain taciturne. La confrontation des uns avec les autres permettra à Noé, le jeune héros de se reconstruire après son traumatisme, de trouver un nouveau sens à sa vie. C’est fluide, pudique et d’une grande douceur. 
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.