Supernova d’Emma Daumas

supernovaAge : 15 ans et +
Éditeur : Scrinéo (2016)
350 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon chapitrepriceminister

 

Annabelle adore chanter. Alors qu’elle se produit sur scène à l’occasion de la Fête de la musique, elle est repérée par un producteur de la célèbre émission de chant « Starcatcher ». Réussissant avec brio le casting, elle devient alors Bella. Dés lors, la machine s’emballe et la jeune fille est entraînée dans le tourbillon du succès. Jusqu’où ? Jusqu’à quand ?

Qui de mieux qu’Emma Daumas, participante de la célèbre émission Star-Académy 2, en 2002, pour parler du côté impitoyable de ces émissions de télé-crochets qui, aujourd’hui encore, sous d’autres noms, d’autres formes mais avec les mêmes buts, font et défont les stars de la chanson de demain ? La chanteuse, qui a bien navigué depuis la Star Ac’, sait de quoi elle parle lorsqu’elle raconte l’histoire d’Annabelle et de son avatar Bella, plongée en un temps record dans le monde du show business, des paillettes et des tubes musicaux. D’abord le succès, la gloire, les fans hystériques, les soirées qui n’en finissent plus, les contacts prometteurs, le CD qui cartonne. C’est l’apogée pendant quelques mois jusqu’à ce que le soufflé retombe à cause d’un scandale, d’une mauvaise rencontre, de l’apparition d’une nouvelle star brillante et séduisante. Naissance, vie et disparition d’une chanteuse au succès éphémère et amer, voici ce que raconte sans aucune restriction, sans aucune concession et avec cynisme, Supernova d’Emma Daumas. Le nom du roman, référence à cette « explosion spectaculaire d’une étoile, qui, vidée de sa substance, s’effondre sur elle même » est bien l’exacte image de cette lumière intense qui brille sur les célébrités du moment issues des télé-réalités en tout genre, avant de s’éteindre définitivement pour bon nombre d’entre eux.

La tentation de voir dans le parcours d’Annabelle l’exacte histoire d’Emma n’est pas loin. Souvent au cours de ma lecture, je me suis demandée à quel moment la fiction s’arrêtait pour laisser place à l’autobiographie. D’ailleurs, c’est parce que le nom d’Emma Daumas faisait écho à des souvenirs lointains de ma pré-adolescence, que Supernova m’a aussi intriguée. Il faut reconnaitre qu’aujourd’hui, la chanteuse n’occupe plus les UNES des journaux people, comme en 2002.
Mais l’auteur/chanteuse l’assure, rien n’est vrai. L’idée était plutôt de mettre en scène ce phénomène de société qui voit les émissions de télé-crochet se démultiplier et façonnet des stars selon les goûts du public. Montrer l’envers du décor, le décalage entre ce que l’on voit à la télévision et la réalité, voila ce qu’Emma Daumas cherche avec Supernova, sans toutefois ne pas nier s’être appuyée sur son expérience, ses ressentis et ses rencontres de l’époque, pour imaginer le parcours chaotique de Bella.

Crédible, Supernova l’est à 100%. Violent aussi. Le lecteur connaît la chanson pour ces stars éphémères qui disparaissent parfois aussi rapidement qu’elles sont apparues. Emma Daumas nous raconte de l’intérieur les sentiments d’euphorie puis la désillusion qui peu à peu envahie Bella. L’adolescente de 16 ans est touchante malgré sa naïveté bien compréhensible pour son âge. La jeune fille fait des erreurs et se laisse berner par des mirages que l’on voit venir sans peine mais qui sont aussi très réalistes. Cette immersion dans les coulisses de la gloire trop rapide ramène les pieds sur terre et donne aussi une leçon au lecteur : celle de ne pas vouloir brûler les étapes et de savoir  garder son âme en toutes circonstances.

En quelques mots :

Naissance, vie et disparition d’une star éphémère issue d’une émission de télé-crochet. C’est par ces trois mots qui en disent longs qu’on aurait envie de résumer le roman Supernova écrit par une personne bien placée pour raconter une aventure aussi chaotique : Emma Daumas, ancienne participante de la Star-Académy. Rien n’est vrai ou peut-être tout car si Supernova n’est pas une autobiographie, le roman empreinte pour une large part aux rencontres, expériences et ressentis de la chanteuse dans les années 2000.
Le lecteur est entraîné dans les coulisses de ces émissions, qui aujourd’hui encore, cartonnent, et ce qu’il découvre ne fait pas autant rêvé qu’espéré. Look, chansons, rencontres, soirées… imposés ne sont que les débuts de la désillusion vécue par Annabelle/Bella, héroïne touchante mais naïve de Supernova. Ses erreurs, son chemin houleux, son succès éphémère donne au lecteur une leçon dans laquelle on retient que la gloire a parfois un prix très élevé. Tout ce qu’on imaginait bien du star-system est enfin mis à plat, exposé sans concession et avec cynisme par Emma Daumas qu’on voudrait presque remercier de nous offrir un roman qui ramène les ados en quête de célébrité et les stars du moment, les pieds sur terre.

A propos d’Emma Daumas
Après la Star-Academy en 2002, trois albums chez Polydor, un livre-disque pour enfants, Emma Daumas finit par poser ses valises dans sa Provence natale pour y fonder une famille et peaufiner sa démarche d’auteure. En 2012, elle entame l’écriture de nouvelles chansons sous le regard bienveillant de Maxime Le Forestier, qui lui donne de nombreuses clefs et la confiance qui lui manquaient pour pouvoir écrire, enfin seule.
Elle navigue depuis entre la musique, l’écriture et des aventures artistiques en tous genres, notamment dans le monde de l’art contemporain. Du reste un EP (mini album de 6 titres) est prévu en mai 2016, et un album à suivre. En 2014, sa rencontre avec l’éditeur Jean-Paul Arif lui donne l’élan pour entamer l’écriture d’un roman à partir de son expérience de téléréalité, un texte qui sommeillait en elle depuis longtemps. Supernova est le fruit d’une longue réflexion sur les effets de ce qui fut un grand bouleversement dans sa vie.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *