Souvenirs de ma nouvelle vie de Marie Colot

souvenirs-nouvelle-vieAge : 12- 15 ans
Éditeur :  Alice Deuzio (2014)
160 pages

Note : [usr 3,5]

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

Charlie et ses parents viennent d’emménager dans un nouvel appartement. Pas facile de s’habituer à ce nouveau lieu pour l’adolescente. Confinée à l’intérieur de l’immeuble, elle décide de partir à la découverte de ses voisins. C’est parmi eux qu’elle fait la connaissance de l’extravagante Olga et découvre que l »aventure se cache parfois au pied de chez soi…

Qu’est-ce qui a bien pu conduire Charlie et sa famille à déménager dans ce nouvel appartement ? C’est autour de cette question que le roman Souvenirs de ma nouvelle vie va tout d’abord se construire. C’est aussi cette question qui va nous donner envie de lire ce roman car la réponse ne sera donnée que plusieurs chapitres plus tard…Entre temps, on aura eu le temps de découvrir l’étonnante et attachante Charlie que ses parents ne veulent pas voir sortir seule dehors. Alors l’adolescente trouve un stratagème pour échapper à l’appartement : elle va visiter le reste de l’immeuble et photographier la vue d’une fenêtre de chaque appartement…L’occasion de rencontrer des voisins et de croiser la route de l’extravagante Olga, une vieille femme, auteure russe, un peu folle avec laquelle Charlie va devenir amie…

Souvenirs de ma nouvelle vie est la preuve que l’aventure se cache parfois au pied de chez soi et qu’il n’est pas nécessaire d’aller bien loin pour faire des rencontres et nouer de nouvelles amitiés. L’histoire improbable entre Charlie et la vieille Olga le prouve. Ce sont deux êtres hors-normes, très différents, qui pourtant étaient faits pour se croiser.
Charlie et Olga sont en effet deux personnages spéciaux…Charlie a un côté un peu autiste dans sa manie de tout compter et le regard qu’elle porte sur son monde…une héroïne un peu bizarre et un brin déstabilisante qui pourra surprendre car Marie Colot n’explique pas ce choix.
Olga est une vieille femme originale qui semble ne plus avoir toute sa tête mais est très attachante dés la première rencontre…Sur elle, Marie Colot apportera plus d’explications.

Le ton de ce roman est volontairement tendre et humoristique, bien qu’on sente poindre derrière un terrible drame…lorsque celui-ci est révélé on reste surpris. Mais il est un peu dommage que Souvenirs de ma nouvelle vie ne soit pas aller assez en profondeur des thématiques sous-jacentes de l’histoire…Le drame implicite reste traité de façon trop légère et superficielle à mon goût.

La fin m’a un peu surprise et j’avoue ne pas l’avoir comprise. Charlie et Olga partent sur Paris sans qu’on en comprennent la raison car rien dans le roman ne permet d’envisager ce départ…Ce choix est étonnant et peu convaincant.

En quelques mots :

Souvenirs de ma nouvelle vie est un roman sensible qui raconte comment une adolescente échappe à son quotidien en partant à la rencontre de ses voisins. Charlie noue ainsi bientôt une amitié avec la vieille Olga tandis que le mystère sur les raisons du déménagement de la famille se dévoile peu à peu.
Le roman n’a pas beaucoup d’actions mais l’ensemble se laisse lire. On est séduit par le regard tendre et humoristique que porte Charlie sur son environnement. Marie Colot soulève plusieurs thématiques difficiles mais cela reste de simples esquisses malheureusement. Souvenirs de ma nouvelle vie est un roman plutôt divertissant, sympathique et facile à lire.

A propos de Marie Colot

Née en 1981 en région namuroise, au sud de Bruxelles, Marie Colot passe son enfance à inventer des histoires, fabriquer des livres et jouer à l’école avec ses poupées. Devenue soi-disant grande, rien n’a vraiment changé pour elle : depuis 2006, elle enseigne le français à de futurs éducateurs à la Haute Ecole Defré (Bruxelles) et publie avec En toutes lettres son premier roman.
Elle anime aussi des ateliers de lecture pour les enfants, participe au jury de présélection du Prix Versele (l’équivalent du Prix Sorcières en Belgique) et s’essaie depuis peu dans le domaine du conte.
À ses heures pas si perdues que ça, elle observe les passants, pense à tout et à rien, fait la sieste et mange de la crème brûlée.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.