Si c’est pour l’éternité de Tommy Wallach

Age : 15 ans et +
Éditeur : Nathan jeunesse (2018)
320 pages

Note : [usr 3]

Acheter en ligne :

amazon 

Parker Santé, 17 ans, n’a pas dit un mot depuis la mort de son père, cinq ans auparavant. Un jour, alors qu’il erre dans le hall d’un hôtel chic, il fait la connaissance de Zelda Toth, une jeune fille mystérieuse et secrète, aux cheveux d’argent. En échangeant avec elle par le biais du petit calepin qui l’accompagne toujours, Parker comprend qu’il va devoir lui redonner goût à la vie…Mais comment faire quand lui-même est encore habité par la disparition de son père ?

Dans Si c’est pour l’éternité, la plume humoristique de Tommy Wallach, qu’il prête à son personnage Parker, m’a particulièrement plu. En effet. Parker, un lycéen de 17 ans n’a peut-être plus prononcé un mot depuis cinq ans mais a beaucoup de choses à écrire. Il utilise un ton sarcastique et drôle ! Ce ton donne au récit toute sa singularité car le propos en lui-même est assez classique, même si le début laissait présager un roman atypique.

En effet, le roman débute par la rencontre entre deux personnages étonnants : Parker ( qui n’a pas prononcé un mot depuis 5 ans) et Zelda ( qui prétend avoir 200 ans et a des cheveux d’argent). Ce duo, très rapidement complice, fonctionne bien. Zelda nous intrigue autant que Parker car elle est entourée d’une aura de mystères et de secrets. Tommy Wallach donne à chacun de ses deux héros une personnalité originale qui donne envie d’en savoir plus sur eux. Si c’est pour l’éternité, relate essentiellement des instants du quotidien d’un lycéen assez banal mais ce duo éclectique que forme Zelda et Parker donne à l’histoire toute sa saveur et préserve de l’ennui.

A l’image de son précédent roman ( Si c’est la fin du monde ), Tommy Wallach questionne sur les enjeux de l’existence et le sens de la vie. Il est ainsi question d’amitié, de deuil, de vie et d’immortalité dans cette nouvelle histoire. Mais Si c’est pour l’éternité est aussi l’histoire d’une rencontre qui conduira en quelques jours Parker vers l’âge adulte.

En quelques mots :

Si c’est pour l’éternité de Tommy Wallach est le récit d’une rencontre étonnante et détonante. D’un côté il y a Parker, qui n’a plus prononcé un mot depuis 5 ans, de l’autre, il y a Zelda, une jeune fille étrange qui affirme avoir 200 ans. Le temps de quelques jours Zelda et Parker forment un duo complice qui traverse l’existence. Le mystère qui entoure Zelda nous fascine. J’ai aussi accroché à la plume de l’auteur, à la fois drôle et sarcastique. Un ton juste pour le Parker, un brin désabusé, que Tommy Wallach met en scène dans son roman.
Côté histoire je l’ai trouvée parfois un peu longue. Je pense donc que Si c’est pour l’éternité se lit plus pour les personnages et les personnalités que le roman met en scène, que pour l’histoire qu’il raconte.

A propos de Tommy Wallach


Tommy Wallach est un jeune écrivain et musicien originaire de Portland. Il vit aujourd’hui à Brooklyn. Si c’est pour l’éternité est son deuxième roman.

http://www.tommywallach.com/

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.