La Saveur des bananes frites de Sophie Noël

Age : 9 – 12 ans
Éditeur : Magnard jeunesse (2017)
160 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon 

Saraphina est d’origine haïtienne mais de ce pays, elle ne connaît rien car elle est née à Paris. Ce n’est pas le cas de Jude, son frère, qui depuis 11 ans, regrette Haïti. Quand les circonstances contraignent Saraphina et Jude à fuir le foyer parisien où ils vivent, c’est assez naturellement que le grand-frère décide d’emmener sa petite soeur dans son pays d’origine, à la recherche d’un père dont ils n’ont plus de nouvelles depuis des années…

Ce court roman pose d’abord la question des origines et du déracinement. Ainsi La saveur des bananes frites suit l’histoire de Saraphina et de son grand-frère Jude, originaires tous les deux d’Haïti. Mais alors que le grand-frère regrette ce pays où il a vécu 7 ans, Saraphina, elle, a bien du mal à s’imaginer ailleurs qu’en banlieue parisienne, où elle est née. Seulement voila, alors que leur mère est décédée depuis peu, les malheurs vont s’acharner sur Jude et Saraphina. Contraints de fuir, c’est à Haïti qu’ils décideront de s’exiler.

La Saveur des bananes frites est un roman assez court mais très rythmé. L’histoire progresse vite et il se passe beaucoup de choses entre le moment où nous faisons connaissance de Saraphina et Jude à Paris, et les péripéties en Haïti, à la recherche d’un père dont ils n’ont plus de nouvelles depuis 11 ans.

De nombreux thèmes sont abordés dans ce roman : l’amitié, la famille, le deuil, la trahison, la vie en foyer mais aussi la difficulté d’intégration et le problème de ses propres racines. J’ai trouvé très réaliste le regard que porte Saraphina sur son pays d’origine, complètement inconnu et dans lequel elle a du mal à s’imaginer.

Personnellement j’ai trouvé très touchant la relation de Saraphina et de son grand-frère Jude. Ce dernier est un grand-frère protecteur et Saraphina est très mature pour son âge. Livrés à eux-mêmes suite au décès de leur mère, ils vont devoir se soutenir face aux épreuves qu’ils vont vivre.

L’histoire nous conduit aussi à la découverte de la culture haïtienne. C’est un voyage pour Saraphina mais aussi pour le lecteur qui découvre une culture complètement différente et un pays très appauvri. L’auteur montre aussi la capacité d’adaptation des enfants dans ce roman, sans pour autant ignorer les difficultés qu’ils peuvent rencontrer.

Enfin, le style de l’auteur est juste. Les émotions de la jeune fille, ses déceptions tout comme ses joies, sont très bien décrites. Le ton se veut léger malgré la dureté de certains passages de l’histoire, à l’image de la pétillante Saraphina.

En quelques mots :

Un roman sur les origines et le déracinement mais où il est aussi question d’amitié, de famille et de trahison. En suivant la pétillante Saraphina, le lecteur plonge dans une histoire très rythmée qui débute à Paris et se termine à Haïti, sur les traces d’un père disparu depuis 11 ans. Une lecture tendre et légère, qui met en scène une relation touchante entre un grand-frère et sa petite soeur. Mais c’est aussi un voyage, la découverte d’une autre culture, d’un pays qui ne fonctionne pas comme la France. Un beau récit.

A propos de Sophie Noël
Passionnée de littérature, Sophie Noël est professeure des écoles et conteuse. Elle publie son premier roman jeunesse, Le Mystère de la Grotte au Diable en 2013, à partir d’un de ses contes.  Elle écrit des romans fantastiques, mais également des histoires plus contemporaines.  Elle trouve son inspiration dans les contes. Sophie Noël est maman de deux filles adoptées en Haïti.

http://sophie-noel.blogspot.fr/

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *