Rosa Parks, elle a dit non au racisme de Florence Lamy

Age : 12 – 15 ans

Éditeur : Scrinéo (2018)

120 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon 

Ce 1er décembre 1955, Rosa, épuisée, s’assoit dans le bus. Mais lorsqu’elle refuse de céder sa place à un blanc, elle est conduite en prison. Son procès expéditif et à charge, sera le point de départ d’un mouvement appelant au boycott des bus de la ville de Montgoméry…

Rosa Parks est une figure majeure de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis, aussi célèbre ou presque que Martin Luther King. En refusant de céder sa place dans un bus à un blanc, sous le seul prétexte qu’elle était noire et devait, par des lois ségrégationnistes, le faire, elle a été à l’origine d’un boycott de plus d’une année des bus de la ville de Montgomery, en Alabama, en 1955-1956 par la population noire de la ville. Rosa Parks, elle a dit non au racisme, raconte ce jour particulier et ceux qui ont suivi, transformant une simple couturière en militante de premier plan.

J’ai trouvé le roman de Florence Lamy bien construit. La fiction se fond parfaitement avec les faits historiques pour raconter comment la vie de Rosa Park a basculé ce 1er décembre 1955. Ainsi, l’auteure a su nous évoquer l’état d’esprit de Rosa au moment où elle monte dans le bus après une journée harassante et expliquer toute la signification qu’il y avait derrière son « non ». Florence Lamy a aussi très bien mis en scène les jours suivants et j’ai découvert ce boycott des bus de la ville de Montgomery, dont j’ignorais l’existence.

Le roman dans son ensemble est très pédagogique. Florence Lamy restitue très bien le contexte, en des termes adaptés à de jeunes lecteurs et il est donc assez facile de prendre la mesure des lois ségrégationnistes qui sévissaient dans les états du Sud des Etats-Unis et à quel point la séparation entre les blancs et les gens de couleurs allaient loin. Avec notre regard actuel, ces lois sont évidemment choquantes voire incompréhensibles. Un dossier final apporte des précisions sur le contexte du roman, sur les personnages croisés dans le récit ( et notamment Martin Luther King) et sur la vie de Rosa Parks elle-même. J’ai d’ailleurs trouvé le dernier chapitre, qui se déroule en 1991, très intéressant car on a un aperçu de la manière dont Rosa Parks a parlé de son histoire et défendu les droits des noirs jusqu’à sa mort.

Rosa Parks, elle a dit non au racisme est un livre court mais qui va à l’essentiel . Il est aussi culturellement très enrichissant et il nous pousse à réfléchir sur le racisme actuel…

En quelques mots :

Figure de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis, Rosa Parks a vu son destin bouleversé le 1er décembre 1955 en refusant de céder sa place à un blanc, dans le bus. Florence Lamy raconte cet événement et les jours qui ont suivi. La fiction et les faits historiques se fondent parfaitement et on se saisit très vite du contexte grâce à une écriture pédagogique, qui nous explique les lois ségrégationnistes en vigueur dans les états du Sud des Etats-Unis. C’est très court mais l’auteure va à l’essentiel et on apprend beaucoup. J’ai notamment découvert que les bus de la ville de Montgoméry avaient été boycottés pendant 1 an !

A propos de Florence Lamy

Florence Lamy a fait des études de Lettres à la faculté d’Aix-en-Provence. Professeure certifiée de Lettres Modernes, elle a longtemps enseigné le français au collège. Elle se consacre désormais pleinement à son travail d’écrivain. Elle a animé des ateliers d’écriture et un atelier artistique pour créer des comédies musicales. Sa bonne connaissance des centres d’intérêt des adolescents l’a poussée tout naturellement à écrire pour eux. Après avoir vécu à Marseille et en région parisienne, c’est à Orléans qu’elle décide de s’établir.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Ping :Acquisitions | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.