Les robots et moi de James Patterson et Chris Grabenstein

robots-moi1Age : 9 -12 ans
Éditeur :  Hachette jeunesse (2016)
310 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

Sammy vit dans une maison envahie par les robots que sa mère fabrique. Lorsque celle-ci lui demande d’amener à l’école sa nouvelle invention, E, le garçon trouve qu’elle dépasse les bornes. Car E est un robot insupportable qui ne fera sûrement que ruiner sa vie sociale !

En quelques mots :

Venir avec un robot – enfant à l’école, ça peut en amuser certains mais pour Samuel (dit Sammy), c’est une vraie corvée ! Voila le point de départ de Les Robots et moi, le nouveau roman de James Patterson ( auteur notamment de Le sixième, la pire année de ma vie) co-écrit avec Chris Grabenstein. Un texte placé sous le signe de l’humour car le « frérobot » de Sammy enchaîne les catastrophes avant de peu à peu s’habituer au monde des humains. L’histoire est vue du point de vue du garçon, persuadé au départ que E est une Erreur et qu’il va ruiner sa réputation déjà pas très bonne à l’école. Mais E, en réalité, va bouleverser la petite vie tranquille de Sammy et lui offrir de nouvelles possibilités.

Le roman fait plus de trois cents pages, ce qui peut sembler épais pour le public auquel il se destine ( les 9 – 12 ans), mais la pilule est facile à avaler car le roman se divise en de très courts chapitres et est agrémenté de multiples dessins humoristiques. L’humour, c’est bien l’atout de Les robots et moi. James Patterson et Chris Grabenstein enchaînent les situations drôles pour raconter la complicité naissante au fil des pages entre Sammy et E.

Les robots et moi est un texte optimiste et sympathique qui effleure aussi des sujets plus complexes comme le harcèlement, la maladie et le rôle que peuvent jouer les machines dans notre quotidien.

A propos de James Patterson

Aujourd’hui auteur best-seller mondial incontesté, James Patterson a vingt-sept ans lorsqu’il débute sa carrière littéraire avec The Thomas Berryman Number. Cette même année, il est récompensé par le Edgar Award du roman policier. Il crée alors le détective Alex Cross qu’il fait vivre dans onze livres dont deux adaptés à l’écran. C’est en 2004 qu’il crée son premier livre pour enfant, SantaKid et sa première série pour adolescent, Maximum Ride.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.