Risque Zéro de Pete Hautman

risque-zeroAge : 12 – 15 ans
Éditeur :  Milan jeunesse : Macadam  (2008 / 2015)
300 pages

Note : [usr 3,5]

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

En 2074, les Etats Sécurisés, anciennement Etats-Unis, ne veulent plus faire courir aucun risque à leurs habitants. Tout ce qui représente un danger est banni ou lourdement encadré. Les contrevenants aux multiples lois censées garantir la sécurité des habitants, sont condamnés à des peines de prison dans lesquelles ils sont chargés de travailler.
Bo, 16 ans, est un garçon impulsif comme beaucoup de membres de sa famille. Il accumule depuis quelques temps les infractions. Lorsqu’il commet le préjudice de trop, Bo n’échappe pas à la prison et est envoyé dans une usine de fabrication de pizzas. Là, il va découvrir que pour purger sa peine plus rapidement, il peut devenir un joueur de football américain, sport pourtant devenu illégal…

Publié initialement en 2008, Risque zéro de Pete Hautman a bénéficié en 2015 d’une réédition car le roman en un seul tome s’inscrit dans la vague des dystopies qui font fureur ces dernières années, auprès des adolescents. Je n’avais pas eu l’occasion de le lire en 2008, aussi je viens de le découvrir, avec plaisir.

Risque zéro se passe dans plusieurs décennies. Dans ce monde futuriste, les Etats-Unis sont devenus les Etats-Sécurisés et tout ce qui représente un danger pour les habitants est interdit ou strictement encadré. Contrôle du poids pour éviter l’obésité, interdiction d’insulter, de frapper quelqu’un, disparition des armes à feu, contrôle des pratiques sportives, … etc. Le monde est devenu aseptisé et gare à ceux qui ne respectent pas les lois ! Les personnalités trop impulsives sont condamnées à faire de la prison et à travailler s’ils ne suivent pas les règles du jeu…

J’ai trouvé l’idée de ce monde futuriste plutôt intéressante. Pete Hautman pousse à l’extrême la gestion de la sécurité et certaines situations devient risibles et aberrantes.
Nous découvrons ce monde à travers les yeux de Bo, un lycéen impulsif qui par jalousie et amour va commettre l’erreur de trop. A travers le parcours qui l’amène à la prison dans laquelle il confectionnera des pizzas, nous découvrons à quel point ce pays idéal n’est en fait qu’une immense mascarade pour entraver les libertés individuelles et trouver une main d’œuvre à bas – prix, pour qui la vie n’a aucune valeur… Car une fois en prison, la sécurité des prisonniers devient le cadet des soucis des geôliers ! La situation deviendra quasiment ubuesque puisque de retour de prison, Bo, ravi de sa liberté de mouvement acquis en prison aura du mal à revenir à la vie ultra-sécurisé du monde « libre » !

Risque zéro est aussi une dystopie sur le thème du sport. Strictement encadrés, les athlètes ne prennent plus aucun risque et ne font que des sports qui ne sont pas dangereux pour la santé. C’est pour cette raison que le football américain a été interdit. Officiellement, car en prison, Bo va devenir un joueur de ce sport brutal. Pete Hautman fait passer l’idée, dans Risque zéro, que le sport contient toutes les qualités indispensables pour s’accomplir et être libre : assiduité, persévérance, dépassement de soi, engagement dans une équipe, confrontation, corps mis à l’épreuve permettront à Bo de se révéler.

Risque zéro jongle donc habilement entre les thématiques de la dystopie et du sport pour proposer aux lecteurs un récit intense où le héros, en se confrontant à l’illégalité, acquiert sa liberté. Le roman parle beaucoup de football américain, d’entraînements, peut-être au détriment d’une réelle rébellion mais c’est aussi ce qui lui donne à Risque zéro un caractère différent des autres dystopies. La fin est cependant un peu rapide et manque peut-être un peu de profondeur.
Bo est un personnage franc et direct, dans lequel tout à chacun peut se reconnaître et qui partage dans un style direct et efficace son quotidien au sein des Etats Sécurisés puis dans la prison. J’ai moins accroché avec un autre personnage essentiel dans le roman : l’intelligence artificielle créée par Bo. C’est grâce à elle que l’histoire évolue cependant.
Pete Hautman n’oublie pas non plus de glisser quelques éléments satiriques de notre société actuelle avec notamment toute la thématique autour de l’utilisation des prisonniers par des grands groupes industriels.

En quelques mots :

Risque zéro est une dystopie qui parle surtout de sport dans une société aseptisée et très encadrée pour que les habitants ne courent plus aucun danger au quotidien. Le roman en un seul tome de Pete Hautman raconte comment Bo, un lycéen de 16 ans, va découvrir que ce monde idéal n’est en fait qu’une mascarade pour entraver les libertés individuelles et fonctionner sur un modèle économique des plus atypique…
Risque zéro raconte aussi comment Bo va découvrir en prison un sport illégal : le football américain. Brutal, ce sport est interdit mais permettra à Bo de s’accomplir et d’avoir le sentiment d’être vraiment vivant. L’histoire parle donc beaucoup de ce sport et c’est par sa pratique que Bo se rebellera contre le système. Un récit intense mais à la conclusion peut-être un peu rapide, qui jongle bien entre ces deux thématiques : la dystopie et le sport.

A propos de Pete Hautman

Pete Hautman est né aux Etats-Unis en 1952. Diplômé de St. Louis Park High School, il s’essaye a plusieurs emplois avant de publier, en 1993, son premier roman :  Drawing Dead. Depuis il en a écrit bien d’autres, pour les adultes et les adolescents, et a reçu de nombreux prix.
Pete Hautman adore faire la cuisine, a deux petits chiens, et vit actuellement avec l’écrivain Mary Logue.

http://www.petehautman.com/

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.