La Révolte des Valtis de Molly Knox Ostertag et Sharon Shinn

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Rue de Sèvres (2018)
250 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon 

Depuis 8 ans, les Dricks ont envahi le monde de Coline Cavanah et du peuple auquel elle appartient. Cette race tyrannique et étrangère exploite la richesse locale : le kallium. Un jour, Coline retrouve sa nièce Lucie et fait dans le même temps la connaissance de Jann, membre des Chromats, une bande qui se rebelle face au Dricks. Peu après, elle rejoint la révolte souterraine des Valtis, en détournant chaque jour le kallium… 

La Révolte des Valtis est une bande-dessinée de science-fiction de près de 250 pages. Ce one-shot nous raconte le quotidien de Coline Cavanah et de son peuple réduit en esclavage par les tyranniques Dricks. Alors que son quotidien consiste à récupérer dans une usine le kallium, un minerai qui sert de carburant aux Dricks, Coline apprend qu’on a retrouvé sa nièce dont elle n’avait plus de nouvelles depuis des années. Peu après, elle recueille Jann, un Chromat, c’est-à-dire un rebelle, dont beaucoup se méfie. Au même moment, la vie de Coline est une troisième fois bouleversée lorsqu’elle apprend que les Valtis ne sont pas qu’une simple légende et qu’elle entre à son tour dans la révolte en détournant chaque jour du kallium…

Le scénario est somme toute assez classique dans cette bande-dessinée. Un monde opprimé, un peuple exploité par une puissance étrangère et extra-terrestre, une révolte qui gronde et au milieu, l’amour et l’esprit de famille qui se conjuguent pour amener une jeune femme résignée à se rebeller. Certains reprocheront que ce n’est pas assez novateur mais cette bande-dessinée épaisse se révèle surtout passionnante à lire. On se laisse ainsi séduire pas l’univers SF riche et très complet imaginé par Sharon Shinn et toucher par l’histoire individuelle de chacun des personnages, quelque soit le camp auquel ils appartiennent respectivement d’ailleurs. On suit en particulier avec intérêt les différentes étapes par lesquelles Coline passe dans cette histoire tournée sur elle qui va surtout lui démontrer qu’elle est capable de s’épanouir auprès des autres, elle qui se murait jusqu’ici dans la solitude.

L’amour est au cœur du récit et guide les actes de Coline dans cette rébellion où elle a décidé de s’investir. Même si je regrette que l’action se soit mise en place tardivement j’ai été intéressée par la manière dont on nous présente chacun des protagonistes et leur univers. De même, la conclusion est un peu rapide mais entre temps, La Révolte des Valtis  nous offre près de 250 pages d’une aventure qu’on lit avec plaisir.

Côté illustration, on appréciera l’ambiance dans laquelle la BD nous plonge et les dégradés de couleur marron qui donnent à ce monde une identité visuelle. Le trait est aussi d’une grande douceur et donne un aspect chaleureux. Enfin, il n’y a aucun dessin violent malgré les enjeux de cette histoire.

En conclusion, une belle découverte, une intrigue captivante, des personnages attachants, le tout dans un seul et unique volume et rien que pour ça c’est déjà une très belle prouesse !

En quelques mots :

La Révolte des Valtis est une BD de science-fiction dont l’histoire tient en un volume. Elle nous entraîne dans un scénario certes assez classique dans le genre mais aussi passionnant à lire. On suit avec intérêt le cheminement de Coline qui par amour passe de la résignation à la rébellion et s’épanouit au fil des pages. C’est dans les protagonistes et l’univers créé que Sharon Shinn retient d’ailleurs notre attention. Le scénario nous plonge en effet dans une aventure qu’on lit avec plaisir. Mais c’est aussi la douceur du trait de crayon et l’univers visuel de Molly Knox Ostertag qui font de cette lecture un moment plaisant.

Extraits :

A propos de Molly Knox Ostertag et Sharon Shinn

Molly Knox Ostertag est diplômée de l’école d’Arts visuels de New York, où elle a étudié l’animation et l’illustration. Elle vit actuellement à Los Angeles, où elle travaille pour Disney, profite de la plage toute l’année et souffre du manque de bons bagels.

Sharon Shinn  est journaliste. Elle a publié plus de vingt-cinq romans, une collection et un assortiment de nouvelles de fiction depuis son premier titre paru en 1995. Elle vit à Saint-Louis, dans le Missouri, adore l’équipe des Cardinals, et regarde autant de films que possible.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.