The Promised Neverland de Kaiu Shirai et Posuka Demizu

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Kazé (2018)

190 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon 

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

En quelques mots :

J’ai très rapidement été séduite par The Promised Neverland, un manga au scénario bien rodé qui m’a conduite de surprise en surprise. La première surprise de The Promised Neverland étant la réelle raison de la présence d’Emma, Norman et Ray au sein de l’orphelinat de Grace Field House : croyez-moi, on ne s’y attend pas du tout et l’idée est tout simplement géniale, promesse d’une belle aventure. Cet événement inattendu révélé, le scénario passe de l’innocence enfantine à l’horreur pure, avec brio. Pour le lecteur c’est tout simplement jubilatoire.
Question suspense le premier tome de The Promised Neverland regorge de questions qui pour l’heure restent sans réponse. La première des choses étant de savoir comment Norman, Ray et Emma vont faire pour s’échapper de Grace Field House. Au scénario bien ficelé s’ajoute un dessin que j’ai trouvé d’une grande clarté par rapport à d’autres shonen. Cela rend la lecture très agréable.
En conclusion, The Promised Neverland est une très belle découverte, un manga qui me semble judicieux de lire et qui devrait attirer les ados.

Extraits :

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.