Où vas-tu Sunshine de Siobhan Dowd

ou-vas-tu-sunshineAge : 15 ans et +
Éditeur : Gallimard jeunesse : Scripto (2010)
350 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

Holly Hogan, 14 ans, ne supporte plus la vie en foyer, les éducateurs et les familles d’accueil. Lorsqu’elle arrive chez Fiona et Ray Aldridge, elle n’arrive pas à s’intégrer à la vie du couple. La découverte dans un tiroir d’une perruque blonde donne naissance à un double d’elle-même : Sunshine. Elle se sent forte, sûre d’elle, plus vieille et plus belle. C’est Sunshine qui pousse Holly à fuguer et à partir à la recherche de sa mère, qu’elle espère retrouver en Irlande…

Dans Où vas-tu Sunshine, Siobhan Dowd plante une atmosphère spéciale, qui rappelle les jours de pluie en Angleterre. Holly Hogan est une adolescente en pleine construction d’elle-même, torturée par son passé et mal intégrée au présent. Elle ne supporte pas l’idée d’avoir été abandonnée par sa mère et tente de préserver les quelques bons souvenirs qu’elle en a, rejetant la faute sur le petit ami de sa mère, Denny.
Au fur et à mesure de cette histoire construite comme un road-movie, qui nous fait traverser toute l’Angleterre jusqu’au Pays de Galle, le passé d’Holly est, goutte à goutte, donné au lecteur, en même temps que celui-ci remonte à la surface, dans la conscience de l’adolescente.
Où vas-tu Sunshine est un texte au style fin, soigné et au thème fort, dans lequel on s’attache très rapidement à son personnage principal.
L’action du roman n’est pas intense mais en dépit des apparences, il se passe beaucoup de choses dans ce livre, tant dans l’avancée du voyage d’Holly, que dans son cheminement intime et psychologique. La jeune fille est en train de se construire et de s’affirmer au travers du rôle qu’elle s’est créée : Sunshine. Dans la peau de cette dernière elle vit ses premières expériences : ses premiers vols, sa première boîte de nuit, son premier auto-stop…
Sur son chemin elle rencontre de nombreuses personnes, aux parcours et aux âges différents, avec lesquels elle se construit une multitude de vies imaginaires, témoignages de son mal être profond et réel.
Où vas-tu Sunshine, en dépit du sujet lourd qu’il traite, est un livre qui est entouré d’humour, par le regard piquant d’Holly et les péripéties et inventions auxquelles Sunshine recourt pour se sortir de l’embarras. Les passages de son passé sont plus violents et plus tristes, au fur et à mesure qu’Holly prend conscience de celui-ci en réactivant ses souvenirs.
Siobhan Dowd, aujourd’hui décédée, signe un dernier livre magnifique et passionnant, sur une adolescente révoltée et pleine de vie, en quête d’une nouvelle identité, d’une nouvelle vie, d’un nouvel avenir, qu’elle trouvera peut-être plus facilement qu’elle ne le croit…

A propos de Siobhan Dowd

Siobhan Dowd est née à Londres de parents irlandais en 1960. Elle a obtenu un diplôme de lettres classiques à l’université d’Oxford. Elle a vécu pendant sept ans à New York où elle dirigeait le PEN, une fondation d’écrivains qui œuvre pour la liberté d’écrire. Dans ce cadre, elle s’est rendue en Indonésie et au Guatemala pour enquêter sur l’application des droits de l’homme pour les écrivains. De retour en Angleterre, elle a poursuivi cette mission en faisant intervenir des écrivains dans des écoles défavorisées et dans des prisons. Elle a écrit des nouvelles et des articles avant de publier Sans un cri, son premier roman, qui a recueilli les honneurs de la critique et a permis à son auteur d’avoir été élue parmi les vingt-cinq «auteurs du futur» par The Guardian. En août 2007, à 47 ans, Siobhan Dowd est décédée d’un cancer du sein. La Parole de Fergus et Où vas-tu Sunshine sont les deux romans posthumes qu’elle laisse en héritage.

http://www.siobhandowdtrust.com/

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.