Nos âmes rebelles de Samantha Bailly

ames-rebellesAge : 15 ans et +
Éditeur : Rageot  (2016)
280 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

L’une écrit, l’autre dessine. La première est aussi solaire que populaire, la seconde timide et solitaire. Sonia finit son premier roman, Lou prépare le concours d’entrée des Gobelins. Car si toutes les deux passent le bac, elles ne rêvent que de partir à Paris étudier. D’ici là, elles développent ensemble leur blog BD, Trames jumelles, dont l’audience ne cesse de croître. Côté coeur, Sonia craque pour Gabriel tandis que Lou se demande ce qu’elle éprouve vraiment pour Vittore…

En quelques mots :

A la fin de Nos Âmes jumelles, nous avions quitté Lou et Sonia à l’aube de leur entrée en terminale, nous les retrouvons avec Nos Âmes rebelles le jour de leur rentrée scolaire. Encore séparées par les kilomètres, les deux jeunes filles ont profité de l’été pour se rapprocher et consolider leur projet de blog : Trames jumelles. Leur amitié est plus forte que jamais.

La construction de Nos Âmes rebelles est semblable à celle de Nos Âmes jumelles. Samantha Bailly nous livre mois après mois un instantané de la vie de Sonia puis de Lou. Les deux amies continuent de grandir en parallèle, de s’épanouir et de s’affirmer. Le roman nous replonge très vite dans l’ambiance du lycée. Dans Nos Âmes rebelles, Samantha Bailly axe néanmoins plus son histoire sur les choix d’orientation, les histoires d’amour et la complicité renforcée de Sonia et Lou. L’écriture, le dessin restent le lien qui unit les deux filles mais leur présence dans l’histoire est plus en filigrane.

Cette lecture de Nos Âmes rebelles fut prenante car je me suis totalement laissée emporter par l’ambiance et le quotidien, pourtant ordinaire, de Lou et Sonia. Ce qui me plait énormément et m’a poussé à dévorer ce roman en une journée, c’est son côté extrêmement mimétique. J’ai vraiment eu plusieurs fois le sentiment de me revoir à 17-18 ans, dans l’une ou l’autre des héroïnes. Les interrogations qui les traversent, les rêves qu’elles nourrissent, les situations qu’elles sont amenées à vivre lors de cette année de terminale m’ont rappelé énormément de souvenirs de ma propre dernière année de lycée et je me suis totalement identifiée aux personnages. C’est aussi une lecture chargée d’optimisme car Lou et Sonia progressent lentement vers la réalisation de leur rêve le plus cher : écrire/dessiner et être publiée. Un parcours qui, on ne le cache pas, fait envie.

A propos de Samantha Bailly

Samantha Bailly est née en 1988. En parallèle d’un Master de littérature comparée, elle travaille dans le domaine du jeu vidéo. À vingt ans à peine, elle publie son premier roman, Oraisons, qui est récompensé par le Prix Imaginales des Lycéens 2011. Samantha vit à Paris et se consacre désormais à l’écriture.http://www.samantha-bailly.com/
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *