Marjane, T1 : La Crypte de Marie Pavlenko

marjaneAge : 12 – 15 ans
Éditeur :  Pocket Jeunesse (2015)
320 pages

Note : [usr 4]

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

En plein coeur de Paris, les ninns, que les hommes surnomment « vampires » ont bâti une Résidence secrète. C’est là qu’a grandi Marjane, 17 ans.
Lorsque son père est tué au cours d’une attaque perpétrée par des humains, Marjane, est dévastée. Mais elle ne se doute pas que c’est son existence entière qui va basculée.
Accusée du meurtre, elle est obligée de fuir avec Andras, le majordome de son père. Elle découvre dans Paris un monde peuplé de créatures fantastiques qui hantent la ville…

C’est avec sa trilogie Le Livre de Saskia que Marie Pavlenko s’est fait connaître auprès des lecteurs amateurs de récits fantastiques. C’est dans ce même genre que sa nouvelle trilogie, Marjane, s’inscrit. L’héroïne, tout comme Saskia, est d’apparence humaine à quelques détails près…En effet, Marjane est une ninn, aussi désignée par les hommes sous le terme de « vampire ». A ce titre elle aime boire du sang et possède des crocs !

J’entends déjà venir la remarque : « Encore une histoire de vampires ! »
Il est vrai que si Marie Pavlenko leur donne un autre nom, les ninns ne sont pas vraiment différents de la créature qui peuple depuis quelques années bon nombre de romans de la littérature ( jeunesse ou non).
Pourtant, le roman n’est pas une énième réécriture de Twilight ou tout autre roman mettant en scène des vampires car dans Marjane, nous ne découvrons pas uniquement des « vampires » mais aussi de multiples autres créatures qui peuplent la capitale française. A partir de notre monde bien réel, Marie Pavlenko construit son propre bestiaire de créatures fantastiques qu’elle met en scène au travers l’histoire d’une crise des peuples en pleine marche…Et c’est bien tout là l’intérêt de Marjane !

En effet, au cours de ce premier tome, nous découvrons avec Marjane d’autres peuples que celui des hommes et des ninns. L’équilibre qui régnait jusqu’ici est brisé au moment où la Résidence est attaquée et que le père de Marjane est tué. Accusée par l’Edile ( la directrice de la Résidence et en outre la mère de Mats), Marjane fuit et va découvrir non seulement dans sa fuite d’autres peuples, mais surtout les mensonges et secrets de son père…Et notamment le secret de la crypte, titre du premier tome de Marjane.
Par ailleurs, Marie Pavlenko place les premiers rouages de sa trilogie avec la découverte d’un plan visant à mettre un terme à ce qu’on appelle « les Gris »…des unions interdites entre les différentes créatures qui peuplent le monde…

On trouve dans Marjane une ambiance vraiment fascinante et c’est ces multiples créatures auxquelles Marie Pavlenko donne vie dans une ville que je commence à connaître, qui à rendu ce livre, à mes yeux, captivant. L’intrigue se créée au fur et à mesure que nous rencontrons ce bestiaire improbable et pourtant très crédible dans la capitale…personnellement j’avais parfois en tête quelques sculptures de gargouilles pour me représenter ces créatures imaginaires !

La Crypte reste un tome d’apprivoisement. Un tome dans lequel nous découvrons les différents peuples, les premiers rebondissements et premières découvertes de l’histoire. Ce tome lance des perches et il positionne les bases d’une trilogie qui s’annonce riche en action.
On y découvre aussi les personnages principaux. Marjane bien sûr, mais aussi sa meilleure amie Ashley, son meilleur ennemi/ami/amour Mats et le dévoué majordome de son père Andras.
Marie Pavlenko ne s’attarde pas sur tous de la même manière dans La Crypte, explorant surtout les relations qui unissent Marjane et Andras, ainsi que Marjane et Mats.

On regrettera peut-être la trop grande évidence du lien entre Marjane et Mats, ainsi que la présence finalement très peu importante d’Ashley…que personnellement je trouve un peu agaçante, candide et naïve !
Il ne faudrait pas oublier les attendrissants corkans, sorte de chats/chauve-souris qui sont liés aux ninns et à qui, mine de rien, Marie Pavlenko fait jouer un rôle essentiel qui devrait se renforcer par la suite.

Une chose est certaine, au niveau des personnages secondaires, on ne pourra pas nier que Marie Pavlenko a fait de réels efforts pour donner vie à chacun de ses personnages, aux yeux du lecteur et surtout, elle leur donne à tous un rôle intéressant et une personnalité propre. Il y a certes Ashley, Andras et Mats mais aussi bien d’autres personnages qui nous séduisent : Soura, Dereck, Kareb, Borvo… Personnages qui parfois nous font rire car Marie Pavlenko parsème parfois son histoire de petites touches amusantes pertinentes.
Marjane se lit finalement de façon très fluide car l’écriture de Marie Pavlenko est agréable et son récit structuré. On se laisse finalement surprendre lorsque nous lisons les dernières lignes, qui, comme toute bonne fin de tome, s’achève sur un cliff-hanger et nous laisse dans l’attente de la suite.

En quelques mots :

Nouvelle trilogie de Marie Pavlenko, Marjane nous entraîne dans une histoire de  « vampires » mais pas que…surtout pas que de « vampires » ( ou ninns, comme vous voulez) . Bien au contraire ! C’est toute une faune de créatures imaginaires et fantastiques que l’auteur met en scène dans un décor parisien familier. Des créatures qui m’ont rappelé les gargouilles des bâtiments historiques et qui donnent à notre monde bien connu, une autre dimension.
La Crypte est un premier tome qui présentent les personnages importants et amorcent le début d’une histoire de fond complexe, riche et prometteuse. On apprivoise dans ce premier tome de Marjane, les créatures et l’univers, tandis que Marie Pavlenko raconte les premiers événements, les premières découvertes.
C’est très fluide, très agréable à lire et le récit nous porte jusqu’à la fin.

A propos de Marie Pavlenko

Née à Lille en 1974, Marie Pavlenko obtient son D.E.A de lettres modernes à Paris III avant de passer par l’École supérieure de journalisme de Lille. Après avoir vécu un an en Jordanie, elle s’installe à Paris où elle est journaliste pendant 15 ans (presse écrite), puis se lance dans la fiction (scénarios, télé, cinéma, BD). Depuis son passage du côté obscur en 2010, elle a publié une trilogie YA, Le livre de Saskia (Scrinéo jeunesse – PKJ) et un one-shot, La Fille-sortilège (Le pré aux Clercs). Elle se consacre aujourd’hui entièrement à l’écriture de ses romans.

http://mariepavlenko.com/

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. J’ai lue tous ses livres ils sont juste un pu 😆 re bonheur à lire j’adore 💡 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.