Les Orphelins de Naja de Nathalie Le Gendre

orphelins-najaAge : 15 ans et +
Editeur : Mango jeunesse : Autres Mondes ( Janvier 2008 )
200 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

Naja tel est le nom de la planète où le projet « Terre saine de corps et d’esprit » est développé par l’Organisation Mondiale pour la Protection de l’Enfance (OMPE) au XXIIIème siècle. Il vise à donner une seconde chance à des milliers d’enfants défavorisés : gamins des rues, jeunes prostitués, délinquants…
Sous le contrôle de l’Eglise et de l’armée, l’endroit semble sûr mais un vaste réseau pédophile s’est formé sur Naja.
Kishana, 17 ans, appartenant aux services secrets de la base Delta est chargée d’infiltrer ces réseaux et d’y mettre fin.

Les orphelins de Naja de Nathalie Le Gendre, c’est un livre « coup de poing » qui dénonce la manipulation des plus faibles par les plus forts, ainsi que les abus sexuels pratiqués sur des enfants.
Il s’agit sans doute du récit le plus dur de toute la collection Autres mondes, par les thèmes qu’il aborde, mais aussi le meilleur à mon avis.
Roman fort, poignant et haletant, l’émotion et l’action sont soutenues, offrant un récit d’une grande finesse.
Le personnage de Kishana est inoubliable, on s’attache et s’identifie très vite.

Les orphelins de Naja qui fit grand bruit avant sa parution, dans le monde littéraire jeunesse en raison de scènes parfois déroutantes mais sans voyeurisme ou par les propos qu’il tient, est raconté dans un style incisif. Les phrases sont courtes et efficaces.
J’ai retenu de ce livre une phrase marquante : « Nous ne sommes que des enfants, Jack ! des enfants ne doivent pas vivre ça…ne doivent pas éprouver le besoin de se droguer pour tenir le coup ! »

Les orphelins de Naja, un roman écrit au scalpel, excellent en tout point, que se soit pour l’histoire, les péripéties, les personnages ou l’écriture. Un livre qui se lit d’une traite et s’apprécie pour sa qualité littéraire.

A propos de Nathalie Le Gendre
Nathalie Le Gendre est née en Bretagne en 1970. Petite, plusieurs métiers la séduisait : illustratrice, pilote de course de moto et comédienne. Mais elle est finalement devenue écrivain bien que la moto et le théâtre appartiennent à sa vie de tous les jours.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Ce bouquin est vraiment le meilleur que je n’ai jamais lu :)) !!!!!!
    JE TIRE MON CHAPEAU BIEN BAS A Nathalie Legendre!!!!!!!!! 😉

  2. Cette oeuvre est splendide, marquante, choquante, dans le bon sens du terme… L’Eglise s’est bien entendu sentie agressée par cette hargne, mais c’est bien plus la scène de viol « pour son bien » qui m’a marquée que la pédophilie dans le milieu ecclésiastique…
    Nathalie Le Gendre fait vraiment un boulot génial !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.