Les Fuyants de Maxfield Academy de Robison Wells

les-fuyantsAge :  15 ans et +
Éditeur :  MSK (2013)
290 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

Benson s’est échappé avec Becky de Maxfield mais le Tueur est à sa recherche. Il trouve refuge dans un village mais découvre qu’il est encore prisonnier car les personnes de ce village ne sont en réalité que les versions humaines des élèves-robots de Maxfield. Ces adolescents sont également prisonniers de leur village. Benson doit à nouveau trouver un moyen de s’évader pour pouvoir révéler les agissements de cette terrifiante organisation…

J’avais adoré l’ambiance du premier tome de ce diptyque : Les Variants. Dans celui-ci nous étions plongés dans un huis clos très angoissant au sein d’un collège vraiment atypique où les élèves suivaient des cours inédits ou inutiles pour des raisons obscures. Sans oublier le fait qu’ils ne pouvaient pas quitter les lieux…Benson, le héros de ce diptyque, dans Les Fuyants de Maxfield Académy, a pu s’échapper avec Becky, une ancienne du clan de la Société. Mais elle est très mal en point et c’est dans un village d’élèves eux-mêmes prisonniers que Benson atterrit.
Les Fuyants de Maxfield Academy propose une suite très bien vue de Les Variants. Benson arrive dans un nouvel environnement mais il va découvrir qu’il a quitté une prison pour une autre. De nouveau il doit trouver le moyen de s’échapper mais avec le Tueur et Mrs Vaughan a ses trousses, ce n’est pas évident. D’autant plus que tous les adolescents de ce village ne sont pas vraiment déterminés à s’enfuir… Un nouveau huis-clos angoissant s’ouvre.
Robinson Wells avec Les Fuyants de Maxfield Academy, a, je pense, réussi à construire une bonne suite de Les Variants. Maintenant que le lecteur sait qu’il y avait des robots dans le collège, elle développe l’idée. Du coup, l’histoire de Benson repose sur deux quêtes : comprendre pourquoi « l’organisation » derrière Maxfield a mis en place cette expérience qui semble remonter à plus de 100 ans, et trouver le moyen de s’enfuir du village.
Dans Les Fuyants de Maxfield Academy, il se passe toujours quelque chose et la lecture est d’un bout à l’autre, captivante, comme dans Les Variants. Cependant je regrette qu’à la fin de Les Fuyants de Maxfield Académy, Robison Wells ne nous ait pas donné un peu plus d’explications. A mon avis il manque un petit quelque chose pour savoir ce que le collège Maxfield va devenir, ainsi que les élèves prisonniers du village ou du collège et « l’organisation » en elle-même. Notre lecture s’achève sur quelques questions qui a priori n’auront pas de réponses car la série ne comporte que deux tomes. Un peu dommage mais pour autant cette suite reste une lecture très accrocheuse et satisfaisante. Un roman haletant !

A propos de Robison Wells

Robison Wells est diplômé en psychologie. Critique théâtral, il a profité d’une année sabbatique pour écrire Variant qui a été vendu dans plus de dix pays et a reçu un formidable accueil critique et public.

http://www.robisonwells.com/

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. mais y a t’il un tome 3 ? ❓

  2. Au vu de la fin, je me demande tout de même si Robison Wells n’a pas une idée de tome 3 sous le coude. Car ce qu’on découvre est assez énorme, tout de même, et la question des conséquences des découvertes de Benson reste en suspens… c’est assez mystérieux (du coup, je l’ai lu comme un tome 2 avec tome 3 derrière, je l’avoue tout net).
    Quoi qu’il en soit, ta chronique retranscrit tout à fait l’ambiance glauque et oppressante de la série (un de ses gros points forts, à mon avis).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.