Le Seul et Unique Ivan de Katherine Applegate

seul-unique-ivanAge : 12 – 15 ans
Éditeur : Seuil jeunesse (2015)
270 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

Ivan est un gorille qui depuis de longues années vit à Circorama, un vieux centre commercial oublié de tous. Ivan s’accommode assez bien de sa condition. Il a ses amis : Stella, la vieille éléphante, Bob, le chien errant, et Julia, la fille du gardien. Il a la télé et, surtout, il a le dessin, car Ivan est un peu artiste.
Mais l’arrivée de Ruby, une petite éléphante innocente et fragile, dans la pauvre ménagerie, va changer sa vie. Bouleversé par sa tristesse, Ivan se fait une promesse : grâce à lui, elle retrouvera sa joie de vivre et aura une vie meilleure. Dès lors, il n’aura de cesse de trouver une solution pour quitter ce lieu perdu…  

Katherine Applegate est très loin de la trilogie Everworld, de sa série Animorphs ou encore du roman Projet Adam avec Le Seul et Unique Ivan. En effet, ce récit plonge dans les pensées d’un gorille retenu en captivité dans une minuscule cage et est inspiré d’une histoire vraie qui a eu lieu aux Etats-Unis. Katherine Applegate a été interpellée par le parcours de ce gorille et a décidé de le raconter en partie dans ce roman.

Ivan a 27 ans et derrière lui presque autant d’années à Circorama, lorsque commence Le Seul et Unique Ivan. A travers des chapitres qui ne font parfois que quelques lignes et rarement plus de deux pages, il présente son environnement, ses amis et ses loisirs  puis raconte sa lutte pour sauver Ruby.
Le roman se lit comme une succession de clichés photographiques dans lesquels Ivan revient sur son passé radieux dans la nature et à Circorama, avant la déchéance, l’abandon et le triste quotidien d’un vieux centre commercial qui n’attire plus avec sa ménagerie… Malgré cette captivité, Ivan n’a envers les hommes aucune rancœur et il tente au contraire de comprendre et de s’adapter à un monde cruel où seul l’argent compte.

Le Seul et Unique Ivan est un roman qui nous interpelle. Katherine Applegate pose en effet la question de la captivité des animaux dans notre société et de leur traitement. On s’aperçoit que même si son maître aime Ivan et les autres animaux, il n’est plus capable de survenir à leurs besoins et les prive de leur liberté.
Les interrogations suscitées par Katherine Applegate dans Le Seul et Unique Ivan sont surtout à l’encontre des animaux qui vivent dans des cirques ou des zoos qui ne proposent pas suffisamment d’espaces adaptés à leurs besoins. Ces questionnements permettent au lecteur de s’apercevoir, en plongeant au cœur des pensées d’Ivan, de la souffrance intérieur qu’ils ressentent.

Le parcours d’Ivan, de Stella et de Ruby m’a vraiment touchée et bouleversée. Katherine Applegate a su donner à travers son roman, la parole à ceux que l’on n’entend jamais. Ivan est un gorille attachant et sa parole véhicule en nous beaucoup d’émotions mais aussi de souvenirs…En effet, j’ai parfois été dans de trop petits zoos et j’ai parfois eu le sentiment que les animaux n’y étaient pas très heureux.
Enfin, j’ai particulièrement apprécié la relation entre Julia, la fille du gardien et Ivan. Cette petite fille a parfaitement compris le mal être du gorille et elle noue avec lui une amitié émouvante.

En quelques mots :

Le Seul et Unique Ivan est un roman qui raconte la captivité d’un gorille et d’autres animaux au sein d’un vieux centre commercial. Le roman de Katherine Applegate se glisse dans les pensées d’Ivan et partage un quotidien difficile. Le récit est tendre, touchant et ne nous laisse pas indifférent. Le Seul et Unique Ivan est un roman fort et sensible où la parole d’Ivan et sa situation, ainsi que celle de Ruby, nous bouleversent.
Le texte nous amène à réfléchir sur les conditions de vie des animaux en cage et la cruauté dont l’homme est parfois capable, volontairement ou non, envers les animaux. Un « témoignage » qui ne laisse pas indifférent et qui est dépeint avec justesse sous la plume de Katherine Applegate.

A propos de Katherine Applegate.
Née en 1956 dans le Michigan, Katherine Applegate a écrit plus de 70 romans, dont certains coécrits avec son mari Michael Grant, tels que la série Animorphs (Gallimard Jeunesse) ou Projet Adam (La Martinière Jeunesse, 2013).

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.