La Vie étonnante d’Ellis Spencer de Justine Augier

vie-etonnante-ellis-spencerAge :  12 – 15 ans
Éditeur : Actes Sud Junior (2014)
145 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

A Naol, s’arrêter, être calme, rêver, lire, est un crime. Tous, et en particulier les enfants, doivent être dynamiques, enthousiastes et hyper-actifs. Ellis Spencer, presque douze ans, est bien trop sage pour son âge et ce n’est par normal. Ses parents décident de l’inscrire à l’Académie du Succès pour la remettre dans le rang. Ellis découvre alors qu’elle n’est pas la seule à être marginale…

Cela faisait un moment que La Vie étonnante d’Ellis Spencer traînait dans ma bibliothèque et qu’il me faisait envie. J’ai profité du Ray’s day de cette année, pour me lancer dans le défi de lire cette petite dystopie de 145 pages d’une traite. Pari réussi et lecture plutôt sympathique !

La Vie étonnante d’Ellis Spencer est une dystopie étonnamment courte par rapport à ce qu’on a l’habitude de croiser en ce moment. Pour autant, je l’ai trouvée très bien vue et je ne pense pas que ce livre aurait gagné à être plus long.
J’ai bien accroché à l’idée de ce monde où tout ce qui est calme, posé, rêveur, silence est interdit. Dans ce monde là, l’hyper-activité des enfants, les cris, les bagarres en public, les déchaînements collectifs, le bruit, la vitesse sont impératifs au bon équilibre. De plus, les habitants vivent en permanence avec de multiples écrans, musiques, publicités…qui ne leur laissent aucun repos, évidemment. Bref, une idée originale et amusante qui prend le contre-pied de tout ce qu’on condamne aujourd’hui et permet à cette dystopie de nous présenter un univers singulier et un peu déstabilisant.

Ellis Spencer, la jeune héroïne « anormale » de ce roman, nous raconte ce monde un peu aberrant avec beaucoup d’humour, au travers de longues parenthèses notamment. Les phrases de Justine Augier n’en finissent pas, ce qui est un peu étrange et agaçant au début, avant qu’on ne s’y habitue. Finalement, ça va aussi dans le sens de ce monde où rien ne doit jamais s’arrêter, surtout la parole !
Ellis parvient au fil des courts chapitres de La Vie étonnante d’Ellis Spencer, à établir un lien de connivence avec le lecteur.

L’histoire de La Vie étonnante d’Ellis Spencer est, quant à elle, assez simple. Ellis nous décrit son univers, nous montre sa différence, raconte ses journées à l’Académie du Succès avant de clôturer son histoire par un début de rébellion avec des Résistants.
Un peu sommaire et sans doute trop linéaire et prévisible pour des lecteurs habitués aux dystopies mais une bonne entrée en matière pour de jeunes adolescents encore peu familiers du genre…

En quelques mots :

Justine Augier avec La Vie étonnante d’Ellis Spencer propose une dystopie simple et efficace qui repose sur une idée originale : un monde où l’hyper-activité est une bénédiction. On accrochera particulièrement au personnage d’Ellis qui par son humour et sa vivacité d’esprit, dépeint avec un demi-sérieux le monde de Naol.
La dystopie est sympathique et suit une trame conventionnelle mais prenante. Si les lecteurs habitués aux dystopies ne garderont pas un souvenir impérissable de La Vie étonnante d’Ellis Spencer, ce roman saura trouver un bon accueil pour ceux qui en sont moins familiers.

A propos de Justine Augier

Justine Augier est l’auteur de deux romans parus chez Stock (Son absence, 2008 et En règle avec la nuit, 2010) et d’un récit paru chez Actes Sud (Jérusalem, 2013). La vie étonnante d’Ellis Spencer est son premier roman pour la jeunesse. Après avoir passé cinq années à Jérusalem, elle vit aujourd’hui à New York.

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.