Je vous sauverai tous d’Emilie Frèche

Age : 15 ans et +
Éditeur :  Hachette jeunesse (2017)
290 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon

blanc

Sans nouvelle de sa fille Eléa, embrigadée par Daesh et partie il y a 6 mois en Syrie, Laurence, sa mère, décide de lui écrire. A travers le journal intime que cette maman tient, elle témoigne de sa douleur et de sa rage de n’avoir rien vu venir. De nombreuses questions sans réponse la hantent.
À ses mots répondent ceux du journal intime d’Eléa, écrits un an auparavant ainsi que ceux de son père, habité par la folie depuis le départ de sa fille.

Les romans vont en se multipliant pour parler aux adolescents du terrorisme ou de l’embrigadement des jeunes par Daesh. Emilie Frèche, auteur notamment connue pour ses ouvrages engagés contre le racisme et l’antisémitisme, propose avec Je vous sauverai tous un roman qui traite de ce thème à travers trois regards.

Tout d’abord il y a Laurence, la mère. Anéantie par le départ de sa fille en Syrie six mois auparavant, elle oscille entre colère et douleur, hantée par des questions bien compréhensibles pour tous parents confrontés à cette situation. Comment Eléa va-t-elle ? Où vit-elle ? Et avec qui ? Comment Eléa, adolescente comme les autres, a-t-elle pu manquer de discernement et se laisse embrigader ? Se priver de liberté ?

Puis il y a Samir, le père. Enfermé dans un hôpital psychiatrique, il ne digère et n’accepte pas du tout le départ de sa fille. Musulman ayant connu l’horreur des extrémistes en Algérie à la fin des années 90, il n’arrive pas à sortir de cette folie et de cette colère qui le rongent.

Enfin, il y a Eléa, la fille. Partie sans laisser d’adresse hormis celui du pays où elle a rejoint les rangs de Daesh : la Syrie. Son journal intime, écrit un an auparavant nous permet de découvrir les différentes étapes de son embrigadement. De l’adolescente insouciante à l’adolescente prête à partir pour faire sa hijra.

Emilie Frèche avec ces trois points de vue offre une plongée très crédible dans l’enfer de l’embrigadement et le sentiment d’impuissance que ressente les familles de ceux qui sont partis. Le combat de Laurence, son désir de comprendre les choix de sa fille et de la retrouver, résonne comme un témoignage très juste de tous ces parents déjà touchés. De même, la voix d’Eléa, la manière dont elle se laisse peu à peu séduire par le discours de Daesh, est aussi très réaliste. Avec la lecture de Je vous sauverai tous j’ai mieux compris comment se mettait en place la manipulation des jeunes (et moins jeunes…) et comment les familles sont souvent dépassées par la situation et ne savent pas quelle attitude adopter.

Je vous sauverai tous est une fiction très proche du documentaire tant les situations mises en scène s’inspirent de la réalité de ce que l’on sait sur l’embrigadement. Les sentiments qui se dégagent tant du côté de la mère que du père sont aussi très réalistes. L’ensemble est le reflet de la situation actuelle que connaît notre société face aux pièges tendus par Daesh. Un roman nécessaire pour tous ceux qui veulent comprendre ce phénomène.

En quelques mots :

Un roman qui évoque au travers trois paroles lembrigadement d’une jeune adolescente dans les rangs de Daesh. Laurence, la mère est celle dont le témoignage est le plus présent et évoque la douleur et la colère qui l’habite six mois après le départ de sa fille. On suit aussi son combat pour aider d’autres enfants que sa fille à ne pas se laisser séduire par Daesh. En parallèle de cette voix, on découvre les mots d’Eléa, partie en Syrie. On voit comment étape par étape, Daesh va la manipuler et la convaincre de les rejoindre. Une fiction presque documentaire qui reflète bien la réalité de la situation et offre des situations et sentiments très crédibles. Un roman nécessaire pour tous ceux qui veulent comprendre ce phénomène.

A propos d’Emilie Frèche

Émilie Frèche, née le à Neuilly-sur-Seine, est une femme de lettres et scénariste française engagée dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Elle est chevalier dans l’ordre des arts et des lettres.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. D’une vérité foudroyante… j’ai beaucoup apprécié cet ouvrage si juste dans ses émotions qui ne tourne pas au pathos et qui montre la fragilité des jeunes et la puissance des manipulateurs. A lire impérativement par les jeunes…. mais je ne sais pas comment le présenter aux jeunes en cdi car on peut parler avec eux de ce sujet….. mais c’est brûlant..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *