Interview : Michelle Huenaerts

michellehuenaerts

Lirado : Qu’est-ce qui pour vous est le plus important dans un livre ?

Michelle Huenaerts : Les personnages ! lorsque je termine un livre, j’aime avoir l’impression d’avoir véritablement rencontré des êtres réels ce qui peut aussi être extrêmement troublant .

Lirado : Enfant, quelle lectrice étiez-vous ? Quel genre de livres lisiez-vous ?

Michelle Huenaerts : Enfant ? une très mauvaise lectrice !! Mes parents ont presque dû s’arracher les cheveux pour me faire lire ; j’écrivais déjà mais je ne lisais pas, quelle honte ! bon … ensuite je suis devenue fan de BD mais seulement de BD ! Je dois avouer qu’à ce moment-là, ma mère, assez têtue, me faisait la lecture tous les soirs, j’ai ainsi découvert Les Trois Mousquetaires mais aussi…… Bob Morane J

Le déclic s’est opéré seulement vers l’âge de 15 ans , j’ai ouvert un Agatha Christie et……….

Lirado : Depuis quand écrivez-vous ? Qu’est-ce qui vous plaît dans l’écriture ?

Michelle Huenaerts : Si je me rappelle bien, j’ai gagné un prix de poésie à neuf ans pour quelques lignes dédiées à mon chat J donc j’écris depuis longtemps mais écrire n’est pas tout, encore faut-il avoir quelque chose à communiquer. Avec Thomas, tout me semble évident, ses aventures coulent naturellement, je peux l’imaginer bouger, parler, je visionne très bien sa petite moue lorsqu’il boude et le petit air qu’il doit prendre lorsqu’il prépare ses mauvais coups. Je sais comment il réagit lorsqu’il est triste ou gai et son envie incroyable dans ces cas extrêmes de dévorer du chocolat……….

Lirado : Comment avez-vous eu l’idée des aventures de Thomas Robin ?

Michelle Huenaerts : En fait , il y a eu deux grandes étapes. Tout d’abord , un reportage à Londres pour la « Première » du film Harry Potter. Je me suis demandée ce qui pouvait bien se passer dans la tête d’un ado super médiatisé. J’ai découvert la capitale et j’ai eu un vrai coup de foudre pour cette ville, son métro, ses parcs, ses quartiers…….

Lirado : Ensuite le déclic est d’être tombée malade, le reste est un peu magique.

Michelle Huenaerts : Je devais attendre pour subir une opération et j’avais très mal .Je ne savais pas comment faire pour tenir….et….et bizarrement , un jour que j’étais sous la douche l’histoire du premier tome « Le Miroir » m’est apparue d’un coup.

Alors, lorsque j’avais trop mal, j’écrivais encore et encore et comme je savais qu’après l’opération il y aurait encore une bonne année de douleur, j’ai l’envoyé le manuscrit à un Editeur en pensant « si ça marche, ça me donnera du courage » . La réponse est venue quinze jours après mon retour de la clinique. Depuis je n’ai plus jamais quitté Thomas.

Lirado : Combien de livres prévoyez-vous avec Thomas Robin ?

Michelle Huenaerts : Difficile à dire, lorsque j’ai eu terminé le tome 2 , l’histoire du 3 était déjà conçue et j’avais déjà quelques idées pour un quatrième livre et maintenant que le 3 est terminé ………un cinquième ?

Ici, j’écris des petites « Nouvelles » sur mon blog qui permettent de découvrir un peu plus les personnages

Alors, honnêtement je ne sais pas , je crois que j’écrirai l’histoire de Thomas tant qu’écrire son histoire sera une évidence. Si un jour , je m’assieds pour me dire : « mince ! aucune idée » et bien je crois qu’il vaudra mieux ne plus écrire…….

Lirado : Est-ce que vous aimeriez voir vos livres adaptés au cinéma ?

Michelle Huenaerts : Au départ, je suis photographe, mon écriture est donc assez visuelle et est, de ce fait, déjà presque proche du scénario . De plus, Thomas Robin est acteur , ce serait logique

Oui bien sûr ça serait sans doute super ! La sensation doit être extrêmement bizarre de voir ses personnages bouger en trois dimensions mais peut-être aussi décevante qui sait ? Je pense que Thomas et moi sommes encore loin de nous poser ce genre de question ….

Lirado : Comment avez-vous créé vos personnages ?

Michelle Huenaerts : Je vous l’ai dit, je n’ai pas l’impression de les avoir créés . Il s’agit d’une rencontre , lorsque tout vient naturellement, est-ce de la
création ?

Lirado : Avez-vous d’autres projets ?

Michelle Huenaerts : Pas pour l’instant. A cause de Thomas, je ne dors déjà plus beaucoup !

Lirado : Des conseils d’écriture ? et pour se faire éditer ?

Michelle Huenaerts : Je crois que le seul conseil est d’être passionné parce que tout est difficile . Ecrire est merveilleux mais les corrections sont épuisantes. Trouver un Editeur est encore possible mais faire connaître ses livres demande beaucoup de temps , de travail et de patience . Faire les choses avec amour est je crois le plus important finalement……..

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.