Inferni, T1 : L’Héritage de David Boriau et Grelin

Age : 9 – 12 ans
Éditeur :  Jungle (2017)
60 pages

Note : 3 Stars

Acheter en ligne :

amazon

blanc

Suite au divorce de ses parents, Anton part habiter quelques semaines chez sa tante Méryl. Mais celle-ci vit dans un manoir austère et Anton ne tarde pas à être confronté à des événements surnaturels qui vont le confronter à des forces obscures…

Inferni est une bande-dessinée qui jongle entre le fantastique, l’horreur et la magie noire. Ainsi, Anton, confronté au divorce de ses parents va devoir aller vivre dans le manoir de sa tante. Sombre, hanté, porteur de nombreuses légendes, il s’y sent très vite mal à l’aise et la population locale semble aussi avoir peur des lieux et de ses occupants. 

Ce premier tome est un tome d’introduction mais les bases de l’histoire sont déjà bien posées à la fin de L’Heritage. On découvre ainsi à la fois la personnalité d’Anton (renfermée), sa situation familiale compliquée (le divorce semble complexe), les personnages qui graviteront autour de lui (Méryl,…) et les premiers éléments de cette sombre intrigue qui nous conduira a priori droit aux Enfers

L’histoire est assez accrocheuse et intrigante même si je ne la trouve pas non plus particulièrement originale pour le moment. J’ai pour l’instant surtout accroché à l’ambiance du récit et au mystère qui entoure notamment la tante Méryl et les terrifiantes toiles qu’elle réalise.

Côté illustration, on est dans les codes actuels de la bande-dessinée et cela devrait plaire aux jeunes. Le jeu sur les couleurs contribue bien à nous plonger dans l’univers et le côté très sombre de cette histoire.

En quelques mots :

Un premier tome qui m’a rendue curieuse. Une lecture facile et agréable. Du suspens, de l’horreur, de la magie noire, du fantastique. Il y a dans ce premier tome d’Inferni de bonnes idées et un scénario intrigant, même si pas particulièrement original. Un dessin actuel et moderne qui nous plonge très vite dans l’ambiance.

Extraits :

Vidéo de présentation :

 

A propos de David Boriau et Grelin

David Boriau est scénariste de bandes dessinées.
Il a déjà écrit pour Casterman (Passages secrets dans la collection KSTR) ou Ankama.
En mars 2014, paraît chez Physalis Harlem sur la route du diable. Dessiné par Goum, cette BD revient sur la légende qui entoure le bluesman américain Robert Johnson.
Né en 1980 à côté de Grenoble, Grelin a découvert le dessin avec les dessins animés de son enfance et au travers de l’impressionnante collection de BD de son père.
Après des études dans le graphisme et la publicité, et après quelques années loin de l’art, il se décide en 2005 à reprendre les crayons. Inspiré par le parcours de son grand-frère Bengal, Grelin étudie, travaille et devient illustrateur et auteur de BD. Artiste complet, il travaille aujourd’hui pour la presse, le dessin animé, la bande dessinée ou encore les jeux vidéos. Chez Soleil, il a notamment dessiné les séries Hazard et La Colo, et a participé sur les albums collectif Sur les traces de Luuna et Les Filles de Soleil. En 2011, il lance (avec Maxe l’Hermenier au scénario) la série Boufbowl chez Ankama.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *