Ces héroïnes de la littérature pour ados qui nous fascinent et nous guident

heroines-ados

Le 8 mars, c’est la journée des droits des femmes ( même si pour l’égalité H/F on se bat au quotidien…). Depuis quelques temps, la littérature pour adolescents évolue et les héroïnes ne sont plus ( toujours ) des figures frêles et fragiles, qu’un beau mâle viendrait sauver. Petit tour d’horizon – très personnel – de ces héroïnes fortes et combattives comme on les aime. Un petit palmarès qui juxtapose aux héroïnes « historiques », les dernières venues, françaises ou étrangères, qui portent de nouveaux messages

ligne-separation

         1. Katniss Everdeen dans Hunger Games

Évidemment. L’héroïne d’Hunger Games incarne l’image parfaite de l’adolescente rebelle qui se bat jusqu’au bout pour défendre ses idées et sauver ceux qui comptent pour elle. Forte et déterminée, Mademoiselle Everdeen – comme aime à le dire le président Snow – nous étonne souvent dans ses choix. Incarnée à l’écran par Jennifer Laurence, l’actrice a sûrement aussi contribué fortement au charme de Katniss.

hunger-games1

ligne-separation          2. Hermione Granger dans Harry Potter

Longtemps première parmi ces héroïnes qui, à titre personnel, m’ont servi de « modèle ». Je crois qu’Hermione Granger est la figure féminine la plus emblématique de la littérature jeunesse des années 2000. Outre sa grande intelligence – qui parfois agace ses amis Harry et Ron – elle fait preuve, au fil des tomes d’une assurance et d’un sang froid grandissant et toujours plus impressionnant, en toute situation.

harry-potter1ligne-separation        3. Tris Prior dans Divergente

Dans la lignée de Katniss Everdeen, Tris Prior est tout de même une héroïne qui elle aussi va au bout de ses convictions. Les épreuves qu’elle vit au court de la trilogie sont éprouvantes et mettent à rude épreuve sa personnalité. Elle ne lâche rien, se bat pour se faire une place au sein des Audacieux puis dans sa lutte contre le système des factions. Le final explosif de Divergente fait de Tris une figure inspirante.

divergente1ligne-separation         4. Sephy dans Entre chiens et loups

L’héroïne de ce roman qui met en scène une version moderne de Roméo et Juliette dans un monde où les noirs se sentent ultra-puissants et oppriment les blancs, nous séduit par ses choix et ses convictions. Son parcours, au fil de la trilogie qui la met en scène ( le 4è tome d’Entre chiens et loups a pour personnage principal sa fille) est la preuve de la force de ses convictions pour défendre, au delà de la mort, sa belle histoire d’amour. Séphy est donc décidément très loin de la figure de l’héroïne amoureuse romantique et naïve…

entre-chiens-loupsligne-separation      5. Lyra dans A la croisée des mondes

Tout comme Hermione Granger, Lyra, l’héroïne d’A la croisée des mondes fait partie de ces rares héroïnes qui, à la fin des années 90 – début des années 2000, défendait fièrement une autre vision de l’héroïne dans les romans pour adolescents. Lyra s’affirme dans une société très masculine, défie les conventions et, en entreprenant son voyage vers les Royaumes du Nord, goûte à la saveur de l’aventure et de la liberté.

croisee-mondeligne-separation      6. Ewilan dans La Quête d’Ewilan

L’héroïne de Pierre Bottero dans les romans très célèbres de l’auteur a également marqué la littérature pour ados. Elle partage un duo attachant avec Salim mais c’est bien elle qui est au cœur de l’histoire. Elle et son immense pouvoir : sa maîtrise du dessin.

quete-ewilanligne-separation      7. Léonor dans Phobos

Léonor entame la partie très actuelle de ce « palmarès ». Elle incarne comme une prolongation de Katniss Everdeen a ceci près qu’elle a volontairement choisi de participer à cette émission de télé-réalité. Mais elle est venue avec une idée très précise de comment elle compte vivre cette aventure et n’entend pas se faire manipuler. Déterminée, secrète, taciturne, droite, un brin téméraire et très dure avec elle-même, Léonor n’en cache pas moins une personnalité intéressante et forte qui plaît.

phobosligne-separation      8. Mireille dans Les Petites reines

Peut-être ne le voit-elle pas mais Mireille est une adolescente à qui l’on piquerait bien la répartie et l’optimisme en toutes circonstances. Dans le périple qu’elle entreprend avec ses deux amies dans le truculent Les Petites reines, sa parole guide le lecteur. Mireille a de la ressource, de l’humour et beaucoup d’auto-dérision. Personnage insolent et impertinent, elle donne au roman tout son côté hilarant et incarne aussi une vision de l’adolescence décalée que les ados devraient plus facilement emprunter sans hésiter. Dans tous les cas, une héroïne loin d’être parfaite en apparence mais qui en a à l’intérieur !

petites-reinesligne-separation      9. Mélodie dans Le Silence de Mélodie

Qui a dit qu’il fallait être une héroïne en permanence en mouvement et toujours à se battre physiquement pour incarner l’image d’une femme forte et déterminée ? A sa manière, Mélodie, qui ne peut que difficilement communiquer avec les autres, est un modèle de courage et de conviction. Elle est intelligente et elle veut le prouver au reste du monde malgré ce qu’on dit d’elle. A 11 ans, pas de doute, Mélodie est très mâture pour son âge et surtout déjà bien habitué à se battre en permanence !

silence-melodieligne-separation        10. Blonde dans Animale

C’est un parcours intéressant que celui de Blonde, héroïne née sous la plume de Victor Dixen (encore) en 2013 mais dont l’histoire se passe au XIXème siècle. Élevée dans un couvent, cachée aux yeux des étrangers, Blonde n’a de prime abord par vraiment la carrure pour incarner l’image de la femme combattive. Pourtant son incroyable évolution dans le tome 1 et jusqu’au tome 2 est saisissante. Quand on pense qu’elle fut inspirée par le personnage de Boucle d’or, on se dit que la jeune fille n’a pas gardé beaucoup de traces de cette enfant là si ce n’est sa facilité à se glisser dans des situations risquées. Combattant des forces intérieures comme des menaces bien réelles, Blonde est amenée, au fil de ses multiples courses en avant pour fuir ses ennemis, à développer une certaine force de caractère.

animaleligne-separation        11. Faustine dans Cité 19

J’avais envie de clôturer avec l’étonnante Faustine, personnage féminin – masculin très troublant imaginé par Stéphane Michaka dans le diptyque Cité 19. Outre sa sexualité particulière ( je suis désolée je spoile un peu…), elle a une facilité à s’adapter à chaque situation avec un naturel étonnant. Son immersion rapide dans le 19ème siècle est tout simplement bluffante. Son indépendance et son caractère fort font donc d’elle une héroïne inspirante.

cite19

Pour marque-pages : Permaliens.

3 Commentaires

  1. Moi je trouve que Katniss Everdeen est un personnage super intéressant qui représente la rébellion, mais le fait qu’elle se joue un peu de Peeta et Gale me fait douter.

  2. Mes livres préféré sont la collection de Cathy Cassidy ( cœur cerise,cœur guimauve,cœur poivré,cœur salé,cœur mandarine,cœur vanille,cœur sucré…)J’aime aussi les livres d’action comme Divergente,Forgotenn…

  3. totalement d’accord avec votre top 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *