Le Goût sucré de la peur d’Alexandre Chardin

Age : 9 – 12 ans
Éditeur :  Magnard jeunesse (2016)
150 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon

blanc

Ni douillette, ni chochotte, Louise harcèle son frère Joseph et sa bande jusqu’à ce qu’ils acceptent de l’emmener dans leur dangereuse expédition. Car quoi de plus délicieux, à dix ans, que le goût sucré de la peur ? La voilà ainsi embarquée vers le jardin de l’« Ortie » : une vieille dame dont l’attitude étrange et la maison sinistre terrorisent les enfants. Visage masqué et cœur battant, la bande se régale des fraises juteuses du potager. Pourtant, Louise n’est pas très à l’aise. Et si cette dame n’était pas la sorcière que chacun croit ?

J’ai d’abord eu le coup de cœur pour la jeune Louise. Cette héroïne est très attachante et elle casse les stéréotypes. Elle est un peu ronde, elle s’en moque, elle adore les aventures, a du caractère et surtout beaucoup de courage par rapport à son grand-frère. A ses côtés, le lecteur va vivre avec Le Goût sucré de la peur une aventure du quotidien plein de saveurs. En effet, en se lançant avec la bande de son grand-frère dans une expédition pour chaparder les bons fruits et légumes de la vieille et terrifiante « Ortie », Louise va finalement faire une rencontre bouleversante. Cette rencontre avec la vieille dame est touchante et c’est un plaisir que de les voir s’apprivoiser l’une et l’autre dans cette jolie histoire d’amitié inter-générationnelle, plein d’empathie.

Le Goût sucré de la peur est un roman très facile à lire et accessible à tous. Son rythme cadencé nous empêche de nous ennuyer et même si le tout est un peu prévisible pour l’adulte que je suis, c’est un roman qui nous met de suite à l’aise et nous fait passer un bon moment de lecture. J’ai particulièrement accroché à l’héroïne, Louise, mais surtout à l’écriture d’Alexandre Chardin, riche en humour et qui nous glisse à merveille dans la tête de Louise en nous faisant partager tous ses sentiments.

Le Goût sucré de la peur aborde beaucoup de thèmes en même temps de manière intéressante et sensible :  la peur, le courage, l’amitié, la solitude, relation entre petits et grands, la transmission, la mort. Une jolie histoire qui ravira jeunes ados et grands adultes !

En quelques mots :

Une jolie histoire pour jeunes ados et grands qui nous entraîne aux côtés d’une héroïne attachante et intrépide. Louise casse les stéréotypes. Elle est ronde, aventurière et toujours très optimiste. On va vivre à ses côtés une belle histoire d’amitié inter-générationnelle grâce à sa rencontre avec l’Ortie, une vieille femme plus triste que méchante… Le Goût sucré de la peur est un roman qui évoque des thèmes variés comme la peur, le courage, l’amitié, la solitude, relation entre petits et grands, la transmission, la mort. On passe un très bon moment de lecture, en toute simplicité.

A propos d’Alexandre Chardin
Alexandre Chardin aurait voulu être Rahan ou Davy Crocket, devenir éleveur de colibris ou surfeur de vagues géantes. Mais il est né à Strasbourg, ce qui n’est déjà pas si mal. Après des études de lettres, il déménage à Mulhouse dans un immeuble plein de yorkshires et de sorciers et devient professeur de français. Son album Petit lapin rêve de gloire est paru aux éditions Casterman. Le Goût sucré de la peur est son premier roman.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Ping :La sélection 2017-2018 du Prix des Incorruptibles ⋆ Délivrer Des Livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *