Les Gardiens de la comète d’Olivier Gay

Age : 9 – 12 ans
Éditeur : Rageot (2018)
120 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon 

Emma, Hugo, Nathan et Océane découvrent une extra-terrestre dans la météorite qui a atterri près de chez eux. Cette extra-terrestre qu’ils baptisent Céleste est poursuivie par les cruels Pilleurs. En danger, elle leur demande de devenir ses gardiens. Ils acceptent de la protéger. En échange, Céleste leur donne à tous un pouvoir…

Après des romans plutôt destinés aux adultes ou aux adolescents ( comme Le Noir est ma couleur ou La Magie de Paris ), Olivier Gay publie une série qui s’adresse à de plus jeunes lecteurs : Les Gardiens de la comète. Celle-ci devrait rapidement rencontrer le succès tant les ingrédients qui la compose sont efficaces.

On accroche d’abord à l’histoire qui mélange l’aventure, le fantastique et la science-fiction. Le premier tome de la série Les Gardiens de la comète plante le décor et les premiers éléments de l’intrigue : Céleste, unique rescapée de sa planète après une attaque de Pilleurs demandent à quatre ados de la protéger. En échange de leur aide, elle leur donne à chacun un pouvoir. Entraînés dans cette étonnante aventure, Emma, Hugo, Nathan et Océane vont voir leur vie prendre un tournant bien différent des ados ordinaires !

Ensuite, le style de l’auteur fait mouche. Les chapitres sont courts, très rythmés et l’action ultra-présente. Ainsi les péripéties s’enchaînent dans les deux premiers tomes de Les Gardiens de la Comète que j’ai pu lire. Un dynamisme qui nous tient en haleine et rend la lecture très addictive. Des illustrations se glissent aussi dans le texte. Le format est idéal pour les jeunes lecteurs.

Enfin, les personnages. On apprécie rapidement ce petit groupe d’ados aux caractères bien différents. Cela permet à tout un chacun de s’identifier. Il y a Emma ( as du bricolage et scientifique en herbe ), Hugo ( un garçon un brin timide, passionné de mangas et doué pour le dessin ), Nathan ( le sportif ),  Océane ( la fille la plus populaire du collège, riche mais aussi très seule…) et bien sûr la mystérieuse Céleste. Cette dernière va accorder aux quatre autres des pouvoirs qui vont transformer nos ados en « super-héros ».  Voila de quoi les envier !
La petite bande fonctionne bien et même si les caractères sont assez typiques des romans jeunesse et un peu stéréotypés, on ne pourra pas s’empêcher de les trouver très sympathiques.

En conclusion, les deux premiers tomes que j’ai lus de Les Gardiens de la comète m’ont séduite. Je les ai trouvé facile à lire. Il y a beaucoup d’action, les personnages sont attachants et l’histoire, entre SF, aventure et fantastique est un cocktail très addictif qui devrait marcher sans problème auprès des jeunes lecteurs.

En quelques mots :

Quatre adolescents doivent venir en aide à une jeune extra-terrestre menacée. En échange, elle leur accorde des pouvoirs. Le début d’une étonnante aventure où se mélange la science-fiction, l’aventure et le fantastique. Une série que j’ai trouvé très addictive, avec des personnages attachants et sympathiques qui deviennent des super-héros. L’auteur offre un récit très rythmé. Le format est aussi très efficace pour un public de jeunes lecteurs : une série composée de romans d’un peu plus de 100 pages, des chapitres courts, un texte aéré, facile à lire et enrichi de quelques illustrations. A lire sans hésiter !

A propos d’Olivier Gay

Né à Grenoble en 1979, Olivier GAY a longtemps exercé comme manager en cabinet de conseil. Le succès de “Les talons hauts rapprochent les filles du ciel”, prix du premier roman du festival de Beaune, lui a permis de se consacrer entièrement à l’écriture. Il a depuis continué sa série policière au Masque, a écrit un diptyque de fantasy et se lance aujourd’hui avec enthousiasme dans la littérature pour adolescents. Olivier Gay habite à Paris.

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.