La Flamme et l’orage de Karim Friha

Age : 12 -15 ans
Éditeur :  Gallimard jeunesse (depuis 2014)
60 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazonblanc

 

Trois jeunes gens épris de liberté s’efforcent de résister à la secte de la Flamme, qui règne avec terreur sur la ville depuis qu’une violente guerre l’a ravagée. Léor développe un puissant pouvoir magique, la belle Carmine protège des enfants des rues tandis qu’Estevan, dans l’esprit rebelle de son défunt grand-père, envisage un mariage avec Dahlianne au mépris des conventions. Mais les choses se compliquent lorsque le petit frère de Carmine est enlevé pour subir une horrible opération…

J’ai découvert cette bande-dessinée au hasard de mes déambulations lors du Salon du livre de Paris. La Flamme et l’orage nous plonge dans une ambiance steampunk et nous entraîne dans un monde où le pouvoir est au moins d’une secte impitoyable et terrifiante. Pourtant, dans cet univers très sombre, trois jeunes adultes vont tenter de faire entendre leur voix : Léor et son pouvoir mystérieux, Carmine la protectrice des orphelins et Estevan, prêt à tout pour vivre son histoire d’amour avec Dahlianne.

Ce qui m’a d’abord séduite dans La Flamme et l’orage c’est l’univers imaginé par Karim Friha. La Flamme et l’orage met ainsi en scène une histoire complexe et passionnante dans laquelle il est question de corruption, de dictature, de secte manipulatrice, de mariage arrangé et de magie. Prévue en trois tomes, la bande-dessinée se construit autour d’un fil conducteur : la révolution que porte nos trois héros charismatiques. Je me suis attachée à chacun d’entre eux et j’ai eu plaisir à les découvrir et les suivre dans ce monde qui joue aussi avec les codes de la fantasy et des comics.

Les dessins de Karim Friha, très anguleux et d’inspiration manga, s’associent très bien avec le récit. Les couleurs, très sombres, sont également choisies avec justesse et donnent à l’ensemble une vraie et belle cohérence.

En quelques mots :

La Flamme et l’orage est une bande-dessinée à l’histoire passionnante. Usant avec succès des codes du steampunk, de la fantasy et des comics, Karim Friha nous entraîne dans un univers riche et une histoire très sombre. Corruption, dictature, magie noire, mariage arrangé, secte…voici les leviers du récit porté par un fil conducteur : la révolte de trois jeunes gens épris de liberté. Le style de Karim Friha, tout comme le choix des couleurs, accompagnent le texte avec justesse.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *