Embardée de Christophe Léon

embardeeAge :  12 – 15 ans
Éditeur : La Joie de lire : Encrage (2015)
90 pages

Note : 3 Stars

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

A 13 ans, Gabrielle est la fille adoptée de Phil et George, un couple homosexuel parisien. Lorsque la Ligue pour les Valeurs Familiales prend le pouvoir à la mairie de Paris, puis dans toute la France, leur bel univers s’effondre. Les droits homosexuels se durcissent et ils perdent peu à peu leur liberté. Gabrielle assiste, avec une certaine impuissance, à la lente descente aux enfers de ses parents…

Embardée nous rappelle furieusement la courte fiction Matin Brun de Frank Pavloff qui suscite chez le lecteur le même type d’interrogation. L’histoire, racontée à travers la parole de Gabrielle, fille adoptive de Phil et George, démarre sur une violente scène d’accident de la route. Alors que ses deux parents doivent essayer de rentrer chez eux sans se faire arrêter par la police, Gabrielle, par des flash-back, nous raconte comment la société française est devenue homophobe à l’extrême…
En effet, alors que l’extrême droite monte en France, alors que le mariage pour tous suscite encore des débats, Christophe Léon prend clairement position sur cette situation dans Embardée. Lui pousse ainsi à l’extrême une société qui se réveillerait un jour raciste, homophobe et intolérante, pour en souligner toute l’absurdité.

Cette société qui place la famille traditionnelle au dessus de tout, nous rappelle la funeste devise de la France pendant la sombre période du Régime de Vichy : Travail, famille, patrie…Sans aucun doute, Embardée est une claire transposition de la situation des juifs entre 1939 et 1945.
En effet, tout comme les juifs avant eux, les homosexuels voient leurs droits se réduire au fil des mois par les lois de la Ligue des Valeurs Familiales. La pression monte ainsi de plus en plus : port d’un losange rose sur la veste, interdiction de travailler, d’aller dans des lieux publics, interdiction de partir en vacances, ghettos, exclusion du reste de la société, propos homophobes… les homosexuels ne peuvent bientôt plus rien faire et chaque jour est un combat.

Certes le ton d’Embardée est un peu caricatural mais c’est un trait exagéré qui doit amener le lecteur à réfléchir pour que la Démocratie puisse continuer d’exister encore longtemps. Le roman porte une thématique forte et est un joli plaidoyer pour la tolérance. Christophe Léon assume sa prise de position et pousse aussi un coup de gueule contre une France qui vote de plus en plus Front National… Intéressant et pertinent, ce petit livre porte un grand coup contre toutes les formes d’exclusions !

En quelques mots :

Embardée est un roman de la tolérance et de l’amour qui prend à bras le corps des questions actuelles : droits des homosexuels, théorie du genre ou racisme sont ainsi notamment au cœur de ce petit texte. Christophe Léon exagère le trait mais pose les bonnes questions. Un roman qui rappelle le Matin Brun de Frank Pavloff et suscite une réflexion pertinente.

A propos de Christophe Léon

Christophe Léon est né en 1959, il vit actuellement en Dordogne et se consacre à l’écriture. Il a écrit des romans jeunesse mais aussi une pièce de théâtre et des fictions contemporaines chez divers éditeurs.

http://www.christophe-leon.fr/

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Je pense lire ce livre, bientôt, court mais intense apparemment. J’aime les livres jeunesse qui font réfléchir. Dommage pour le côté caricatural… Par contre, il s’agit de Matin brun (pas Martin), très beau petit livre aussi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *