Eldorado, le trésor de la cité perdue de Catherine Cuenca

eldoradoAge :  12 – 15 ans
Éditeur :  Bulle de savon (2015)
180 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon priceminister

 

1536. A bord d’un bateau, Jordi, 13 ans fait route vers l’Amérique où il espère faire fortune grâce à la recherche d’or. Arrivé sur place, chez son parrain, l’adolescent déchante et découvre le quotidien difficile des indiens exploités par les colons.

Ce n’est pas forcément un roman vers lequel je me serais d’emblée dirigée car ce n’est pas forcément une thématique qui me passionne, mais dans le cadre de mon travail j’ai eu l’occasion de lire Eldorado, le trésor de la cité perdue et je me suis finalement surprise à trouver l’histoire très intéressante. J’ai ainsi eu plaisir à suivre Jordi dans son expédition à l’époque des grandes découvertes et de la colonisation de l’Amérique.

Eldorado est un roman très rythmée, Catherine Cuenca fait vivre à Jordi beaucoup de péripéties et son séjour est marqué par de multiples rebondissements. De fait, la lecture est assez entraînante et le roman peut se lire d’une traite. Dés le début on est plongé dans l’ambiance particulière de l’époque et Catherine Cuenca ne nous épargne pas. Elle évoque le sort des marins qui font route vers l’Amérique, les conditions de vie des Indiens soumis aux colons, les relations complexes entre indiens & colons, la quête de l’eldorado. Eldorado est un roman très riche et s’appuie sur un contexte historique documenté : l’expédition de 1536 menée par l’explorateur Gonzalo Jiménez de Quesada, a en effet bel et bien existé.

Le personnage de Jordi est attachant, inspirant, courageux : il ne peut se résoudre à accepter l’exploitation des indiens Tayronas par les riches colons et leur extermination par les Conquistadors. On ressent bien ses sentiments. J’ai apprécié la belle histoire d’amitié entre Jordi et Zasca même si c’est peut être un peu trop idéaliste. C’est aussi ça la magie des romans…

En quelques mots :

Avec Eldorado, le trésor de la cité perdue, le lecteur découvre l’ambiance particulière de l’époque de la colonisation de l’Amérique. Jordi, 13 ans, aspire comme beaucoup à faire fortune mais sa découverte du sort réservé aux Indiens va bouleverser son quotidien. Catherine Cuenca offre un récit détaillé, documenté et intéressant sur ce contexte historique méconnu. Le roman est plein de rebondissements et le personnage de Jordi est attachant, inspirant et courageux.

A propos de Catherine Cuenca

Catherine Cuenca a connu le succès dès la parution en 2001 de son premier roman historique, La marraine de guerre. Passionnée par l’Histoire, elle vit depuis de son métier d’écrivain pour la jeunesse.

http://www.catherinecuenca.sitew.com/

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.