Du livre au film : Si je reste

si-je-reste4Sorti le 17 septembre 2014, Si je reste est l’adaptation du roman du même nom de Gayle Forman. Le roman avait été une vraie belle surprise, mais je ne peux pas dire que le film m’ait autant emballée…

Voici deux semaines que Si je reste est sorti sur grand écran. Une sortie retardée pour ne pas entrer en confrontation directe avec une autre adaptation littéraire au cinéma : Nos étoiles contraires.
Il faut dire que le public qui attendait la projection de Si je reste était sensiblement le même que pour Nos étoiles contraires : des jeunes lycéennes en quête d’une belle histoire entre un garçon et une fille. Et à choisir entre les deux, Nos étoiles contraires est bien meilleur.
Les réactions des adolescentes qui m’entouraient face au film a été très loin de Nos étoiles contraires. Alors que l’histoire d’Augustus et Hazel semblaient toucher les spectatrices, de mon siège j’ai pu entendre leurs gloussements face à des dialogues souvent stéréotypés et très mièvres de Si je reste… Mais avant d’entrer dans les détails de ma critique, refaisons un point sur l’histoire…

si-je-reste1Mia est une lycéenne passionnée de violoncelle. Elle souhaite rentrer à la Julliard School pour y suivre un cursus musical prestigieux. Alors qu’elle attend une lettre qui dira si elle est ou non acceptée à Julliard, ses parents, son frère et elle partent en voiture voir les grands-parents de la jeune fille. Mais sur la route enneigée, une collision terrible, avec un autre véhicule, se produit. Mia est plongée dans le coma. Elle se retrouve aussi hors de son corps, capable de voir l’agitation autour d’elle. Dés lors, Mia a 24 heures pour décider si elle part ou si elle reste. 24 heures aussi pour se rappeler les souvenirs de son ancienne vie…

si-je-reste5Le roman de Gayle Forman m’avait ému et touché. L’histoire était belle, avec une jolie alternance entre le passé et le présent. Surtout, les souvenirs du quotidien de Mia était raconté avec tendresse, humour et sans jamais tomber dans le pathos. C’était prenant et jusqu’au bout le lecteur ne savait pas quel serait le choix final de Mia.
Si le film a reprit avec justesse tous les points essentiels du roman Si je reste, sans apporter de modifications troublantes à l’histoire initiale, le ressenti du spectateur sur l’histoire de Mia est beaucoup moins efficace que dans le roman. Clairement, je n’ai ni été émue, ni été touchée car le film a souvent pris une tournure de romance à l’eau de rose pour adolescentes… Du High Scool Musical sans les chansons…

si-je-reste6Comment expliquer que l’adaptation de Si je reste au cinéma soit aussi peu touchante et sensible ?
La réponse tient pour beaucoup dans la relation très mièvre et « neuneu » entre Adam et Mia. Alors que le roman essayait de montrer à quel point ce couple avait du mal à se construire et à quel point Mia avait parfois du mal avec la personnalité d’Adam et son univers, le film oublie une bonne partie de cet aspect.
Les dialogues entre Adam et Mia sont navrants de stéréotypes et de phrases convenues. Le spectateur est atterré par la pauvreté des échanges et surtout les clichés sont si énormes que toute la salle ricanait de cet amour à l’eau de rose qui ne doit plaire qu’aux collégiennes dans l’attente du prince charmant… Dans leurs échanges, il n’y a pas d’émotion et on peut dire que le doublage n’arrange pas les choses. Les voix choisies ne m’ont pas convaincue, notamment celle de Mia qui manque de maturité et qui lui donnait un ton un peu pleurnichard, ce qui fini par excéder le spectateur.

si-je-reste2Si je reste se concentre beaucoup sur cette relation entre Adam et Mia et écarte un peu les autres souvenirs de l’histoire. Dans le roman, l’effet n’était pas le même, sans doute parce que Mia semblait avoir une psychologie bien plus creusée que dans le film.
Néanmoins, j’ai beaucoup aimé les souvenirs familiaux de Mia. Ses deux parents étaient exactement comme je me les étais représentée. Ils sont « cool », très ouverts et attachants. Les parents parfaits pour une ado !
Ces souvenirs là étaient plutôt sympa à regarder.

si-je-reste8Du côté du présent, les scènes à l’hôpital sont assez inégales. Les moments où Mia découvre la mort du reste de sa famille, sont mal interprétés. A l’inverse, j’ai beaucoup apprécié les scènes où Mia est en interaction avec les personnes qui restent : grands-parents, amis, Adam… elles sont justes et elles m’ont touchée.
De plus, j’ai trouvé que le rapport à la musique avait été bien exploré. On voit de nombreuses scènes où Mia interprète des morceaux classiques avec son violoncelle et la place de la musique dans son univers est bien rendue.

si-je-reste3Si on en vient un peu aux acteurs et si on écarte un doublage catastrophique pour Adam et Mia ( le ton n’allait pas, il manquait de maturité, de conviction), l’ensemble est correct. Je ne m’imaginais pas Adam ainsi mais finalement sa coupe un peu rock’n roll et son physique qui n’est pas dans les canons de la beauté (de mon point de vue), passe bien à l’écran. Adam est joué par un acteur encore débutant, Jamie Blackley, qu’on a pu voir dans Les Borgias, Blanche neige et le chasseur ou plus récemment Le Cinquième pouvoir.
Pour ce qui est de Mia, elle est interprétée par une actrice qui a l’âge de son héroïne (17 ans) et déjà de nombreuses apparitions au cinéma : Chloë Grace Moretz. La jeune fille est pétillante et son visage est assez expressif, notamment lorsqu’elle « joue » du violoncelle.

si-je-reste7Si je reste est une adaptation un peu décevant du roman de Gayle Forman. L’ensemble est en effet assez inégal, notamment parce que la relation entre Adam et Mia envahit l’écran et l’histoire, faisant passer le reste au second plan. Seulement, cette relation est tellement stéréotypée et marquée par les clichés des romances à l’eau de rose avec des dialogues convenus, que le spectateur est peu sensible à leur relation, voir excédé par autant de mièvrerie. Le doublage n’arrange pas beaucoup les choses même si l’actrice qui joue Mia est expressive et pétillante à l’écran.
Par contre, les autres souvenirs de Mia, notamment avec ses parents ou les passages où elle joue du violoncelle, sont bien adaptés et c’est ce qui contribue à rehausser le film dans notre estime.
En conclusion, Si je reste est un film moyen, en dessous des qualités et de la sensibilité transmises par Gayle Forman dans son roman.

Bande-annonce :

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. 😕 moi personellement j’avais beaucoup aimé le film

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.