Du livre au film : Le Grimoire d’Arkandias

arkandias1Si Le Labyrinthe attire en ce moment une masse compacte d’adolescents dans les salles de cinéma, Le Grimoire d’Arkandias, adaptation du premier tome d’une trilogie signée Eric Boisset, devrait lui conquérir un large public d’enfants…

Le Grimoire d’Arkandias, premier tome de la trilogie magique mettant en scène Théophile et Bonaventure est sorti en France à peu près au même moment que le triomphe fulgurant d’Harry Potter. Si Eric Boisset, Français de son état, n’a pas eu un succès aussi intense que J.K Rowling avec ses deux héros apprentis magiciens, son histoire a connu une belle aventure dans les rayons de la littérature jeunesse. De nombreuses fois rééditée par Magnard, la trilogie d’Arkandias a su captiver les 9-12 ans de sa sortie  à nos jours…
Avec ce film, les trois romans d’Eric Boisset devrait profiter d’une nouvelle attention de la part des pré-ados, une attention toute méritée.

arkandias4Pour ma part, je devais avoir une petite dizaine d’années lorsque j’ai découvert la trilogie d’Arkandias. Les trois tomes étaient déjà sortis et je me souviens parfaitement les avoir reçu en cadeau à Noël. Évidemment, moi, la grande fan d‘Harry Potter, j’étais ravie de retrouver un univers magique bien que la trilogie d’Arkandias n’a strictement rien à voir avec les aventures du jeune sorcier à la cicatrice.

Lorsque j’ai appris qu’une adaptation du premier tome, Le Grimoire d’Arkandias, allait voir le jour, j’ai tout de suite été très emballée par l’idée car j’adore voir mes livres favoris adaptés sur grand écran. J’ai toujours un peu peur que le livre soit détérioré dans son histoire et dans son esprit, ou d’être déçue par les choix des réalisateurs et scénaristes, mais au final, c’est très rare que je ne sois pas satisfaite d’une adaptation.
Ce mercredi 22 octobre 2014, dans une salle immense et aux côtés d’enfants accompagnés de leurs parents, j’étais un peu l’intrus, mais rien n’aurait pu m’empêcher d’aller voir le résultat. Un résultat très satisfaisant au demeurant….

arkandias2Bien sûr, l’histoire prend de grandes libertés avec le roman d’Eric Boisset. Les scénaristes ont conservés les grandes lignes des aventures de Théophile et Bonaventure, ainsi que l’esprit du roman mais ils ont aussi fait de larges modifications sur le récit d’Eric Boisset. Pour autant, ces modifications ne m’ont pas perturbée et je les ai même toutes adorées.

Dans ce Grimoire d’Arkandias là, Théo est un jeune adolescent qui s’ennuie un peu dans sa ville et est considéré par les autres comme un boloss. Avec son seul ami Bonav, il rêve de faire bouger les choses. Un jour, il se rend dans les Enfers de la bibliothèque et tombe sur un Grimoire de Magie Rouge, consulté par le mystérieux Arkandias. Théo décide de s’emparer du livre et de fabriquer avec Bonav et Laura, une bague d’invisibilité. Surprise, la bague fonctionne ! Mais trois affreuses mégères s’emparent de la celle-ci et coince Théo dans l’invisibilité. Théo, Bonav et Laura se lancent alors dans une course effrénée contre le temps. Arkandias est peut être le seul à pouvoir les aider….

arkandias5Le film ne va sans doute pas révolutionner le genre, ni être le prochain carton du siècle, mais pour le public auquel il s’adresse, la sauce est plutôt efficace et loin d’être déplaisante.
Dans le film Le Grimoire d’Arkandias, on retrouve l’humour dont la trilogie d’Eric Boisset était gorgée. Les petites phrases piquantes et situations amusantes sont multiples et divertissent tout au long du film, ne transformant pas le roman en une histoire trop sérieuse de magie.
Les deux amis sont joués par deux jeunes acteurs, Ryan Brodie (Théo) et Timothée Coestier (Bonav) dont les premiers pas sur grand écran étaient plutôt convaincants. Sans être des professionnels, ils donnent aux personnages qu’ils interprètent de la consistance et du réalisme.
L’autre personnage phare de la trilogie d’Arkandias, c’est Arkandias lui-même. Interprété par Christian Clavier, le célèbre acteur donne au vieil homme un caractère bougon qui au fil de l’histoire deviendra de plus en plus sympathique, voire même drôle ! La prestation de Christian Clavier est plutôt satisfaisante, laissant à penser que l’acteur a pris du plaisir à jouer ce rôle.

arkandias6Pour ce qui est des nouveaux personnages du Grimoire d’Arkandias, on est aussi très vite emballée par ces derniers. Il y a d’abord Laura, la rebelle du groupe qui se joindra au duo Théo-Bonav un peu à reculons avant de se laisser totalement embarquer dans l’aventure. Elle est source de quelques scènes humoristiques et permet surtout d’apporter une touche féminine et plus mature sur l’aventure ( en effet, elle a deux ans de plus que Théo et Bonav). Jouée par une jeune actrice également, Pauline Brisy, je l’ai trouvé plus à l’aise que les deux enfants devant la caméra et aussi plus imprégnée par son rôle. Sa prestation était vraiment bonne.
Enfin, que dire aussi de ce trio cocasse et farfelu de mégères qui va causer bien des ennuis à Théo et Bonav : les soeurs Boucher. Effrayantes et hilarantes, ces trois « monstres » font tout le piment du Grimoire d’Arkandias. Les actrices exagèrent le trait volontairement et le résultat est tout simplement excellent.

arkandias3Le Grimoire d’Arkandias est un film qui s’adresse avant tout aux enfants mais qui ravira les adultes qui auront le plaisir de les accompagner. Construit un peu comme un conte moderne, l’histoire, pleine d’humour, exploite intelligemment l’univers de la magie et nous embarque dans une aventure sympathique et foisonnante. Le duo de réalisateurs français Alexandre Castagnetti et Julien Simonet dirigent les jeunes acteurs avec qualité, les rendant au fil du film de plus en plus attachants.
Les jeunes spectateurs auront leur lot de rires, de peurs et d’actions avec ce film léger qui les verra ressortir enchantés de la projection. Un film tout public, à voir en famille avant de se précipiter sur la lecture des trois romans de la trilogie d’Arkandias d’Eric Boisset.

En conclusion, si Le Grimoire d’Arkandias prend quelques liberté avec le roman initial d’Eric Boisset, le spectateur ne sera pas déçu par cette aventure magique. Drôle, riche en rebondissements et contenant son lot d’effets spéciaux et de péripéties, Le Grimoire d’Arkandias séduira les enfants et le reste de la famille.

Bande-annonce :

Bonus :

– A lire, une interview d’Eric Boisset sur l’adaptation de son livre en film : cliquez ici

– A voir, une vidéo sur le tournage du Grimoire d’Arkandias : cliquez ici

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.