Du livre au film : Divergente 1

divergente1Alors que les spectateurs attendent avec impatience la sortie du troisième film d’Hunger Games, une autre trilogie dystopique très appréciée du public vient de voir son premier tome adapté au cinéma : il s’agit bien sûr de Divergente, la trilogie signée Véronica Roth…

Dans la ville où vit Béatrice, chaque personne appartient à une des cinq factions mises en place pour contrôler la paix entre les êtes humains. Il y a les Fraternels, les Eérudits, les Audacieux, les Sincères et les Altruistes. Béatrice appartient à cette faction et va bientôt passer un test pour savoir si elle doit rester ou non chez les Altruistes. Cependant, le résultat du test n’est pas concluant pour Béatrice. Elle est une Divergente. Dans une société qui condamne la divergence, Béatrice n’a pas d’autres choix que de se cacher. Elle décide d’entrer dans la faction des Audacieux où elle devra tout faire pour protéger son secret…divergente4Divergente est un roman que j’avais apprécié de lire et même si dans le genre de la dystopie il ne fait pas dans l’ultra-original, Véronica Roth propose tout de même une histoire passionnante et palpitante. Voir ce roman adapté au cinéma était une vraie bonne nouvelle car j’adore voir les livres que j’apprécie prendre vie dans un film. Et au vue du succès rencontré par Divergente au box office, il est clair que le tome 2 et tome 3 verront aussi le jour au cinéma ( il y aura même 2 films pour le tome 3, histoire de changer…).
Il faut dire que Divergente a de quoi séduire ceux qui ont déjà été conquis par Hunger Games car on surfe sur les mêmes créneaux : une fille qui n’est pas comme les autres, une rebelle, un monde divisé en catégories, un pouvoir qui vascille et une petite dose d’amour tandis qu’on lutte pour sauver sa peau, ses idéaux et aller contre un système trop parfait pour fonctionner.divergente2Le film dure environ 2h15 et je dois reconnaître que je n’ai pas vu le temps passer. Je ne me souvenais pas de tous les détails de l’histoire de Divergente ( ma lecture commence à dater et je n’ai pas replongé le nez dans le livre), aussi je me suis souvent laisser surprendre pas les rebondissements de l’histoire ( et notamment la fin, qui m’était totalement sortie de la tête). Je trouve que c’est bien mieux ainsi parce qu’on ne s’attarde pas sur les détails que le film n’a pas repris du livre et du coup, j’imagine, on est moins déçu de ne pas retrouver tel ou tel événement, personnage.divergente5Pour ma part, j’ai trouvé que le film reflétait bien l’esprit du livre. L’histoire se déroule à un rythme soutenu et avec cohérence. Neil Burger, le réalisateur, prend soin de présenter le monde de Béatrice ainsi que son héroïne pendant plus d’une heure avant de lancer la partie plus mouvementée de l’histoire. On a ainsi le temps de bien comprendre les interrogations de Béatrice et de découvrir ses premiers pas chez les Audacieux.
En ce qui concerne justement les cinq factions, le rendu est vraiment super. Chaque faction a ses couleurs, ses attitudes, ses types d’habitation et son caractères. Les passages où les Audacieux arrivent viennent casser totalement le reste de l’ambiance, ce qui montre bien leur différence avec les autres factions. divergente3Côté acteurs, je dois dire que je suis plutôt satisfaite des choix opérés.
Shailene Woodley qui incarne Béatrice, notre héroïne, m’a conquise au fur et à mesure du film. Son visage, rond et son corps athlétique sans être filiforme, donne à Béatrice une apparence naturelle qui s’accorde bien avec la personnalité de Béatrice. Par ailleurs, son jeu d’actrice est convainquant et j’ai trouvé qu’elle incarnait très bien notre héroïne.
Pour ce qui est de Quatre, incarné par Théo James, il est un peu le stéréotype du « beau gosse » : brun, barbe de trois jours, regard ténébreux, corps musclé et caractère un peu taciturne avant de se dérider aux côtés de l’héroïne. Il est un peu plus quelconque mais il reste un bon acteur.
Autour de ce duo, une panoplie de personnages secondaires, un peu plus stéréotypés mais convainquants pour la plupart. Coup de coeur pour Zoë Kravitz qui incarne Christina par la jovialité et le dynamisme qu’elle dégage tout au long du film.
N’oublions pas non plus le rôle de Kate Winsley. Un petit rôle qui a son importance. Elle incarne la « méchante » de Divergente en la personne de Jeanine Matthews, leader des Erudits décidée à prendre le pouvoir. Perruque blonde platine, coiffure et look strict, ton glacial, on n’est pas habitué à la voir dans ce genre de rôle mais elle y excèle.divergente6En conclusion, cette adaptation du premier tome de Divergente est concluante. Le spectateur assiste pendant plus de 2h15 a une histoire passionnante au rythme haletant dans lequel on n’a pas le temps de s’ennuyer. Des acteurs qui donnent vie au livre de Véronica Roth et un réalisateur qui a su retenir l’essentiel de ce premier volume de Divergente. Une belle réussite qui n’attend qu’une suite !

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.