Du livre au film : Au bonheur des ogres

bonheur-ogres1

La saga Malaussène est un des grands succès de Daniel Pennac. Au Bonheur des ogres, premier tome de cette saga de six titres, vient d’être adapté pour le cinéma, près de 30 ans après sa sortie en livre…

C’est l’histoire de Benjamin Malaussène, un grand-frère indispensable pour cette tribu dont la mère est partie en voyage, et bouc-émissaire professionnel au sein du magasin Au bonheur Parisien…Le quotidien suit son rythme avec toutes ses turpitudes jusqu’à ce qu’une bombe éclate dans le magasin où travaille Malaussène. Parce qu’il est là au mauvais moment, le voila suspect…et quand d’autres bombes explosent au magasin, comment faire comprendre à la police qu’il n’est pas coupable alors même que tout indique le contraire ? en cherchant le vrai !
Et puis il y a la nouvelle « Tante Julia », une journaliste décidé à révéler les pratiques douteuses d’Au bonheur Parisien et dont Benjamin Malaussène s’éprend…sans oublier une joyeuse petite famille qui sème parfois la zizanie…bonheur-ogres4L’adaptation du roman Au Bonheur des ogres de Daniel Pennac n’est pas suivie à la lettre mais on retrouve les principaux ingrédients de cette histoire un peu farfelue. Si le film n’a pas reçu tous les éloges de la critique, je trouve qu’on passe un très bon moment à le regarder avec cette immersion très rapide dans le quotidien de Benjamin Malaussène, bouc-émissaire professionnel. On rit beaucoup dans Au bonheur des ogres et on suit avec intérêt l’enquête mené par ce cher Malaussène et sa « tante Julia », journaliste professionnelle, prête à tout pour mettre à jour les pratiques douteuses de Au Bonheur Parisien. bonheur-ogres3Le film est sympathique et les personnages sont tous très attachant, à commencer par Benjamin Malaussène que Raphaël Personnaz incarne avec brio retranscrivant par son look, ses manières et ses paroles le côté carrément dépassé de Benjamin Malaussène, personnage fantaisiste par excellence…
Autour de lui, la famille Malaussène est tout aussi excentrique. Tout d’abord il y a la soeur Thérèse qui ne croit que dans l’avenir des cartes tandis que l’autre vient de tomber enceinte. bonheur-ogres2Puis, il y a les deux petits frères qui n’ont pas que des idées joyeuses, à commencer par Jérémy Malaussène, inventeur de bombe à ses heures perdues… De jeunes acteurs qui ont très bien su se glisser dans la peau de leur personnage respectif. Pour ma part j’ai surtout aimé les interventions d’Armande Boulanger, jeune actrice qui incarne une Thérèse un peu flippante mais aussi très amusante à l’écran.
On ne pourra pas non plus ignorer la prestation de Bérénice Béjo, la « tante Julia » elle aussi loufoque mais très déterminée dans son métier de journaliste. Un rôle comique dans lequel elle trouve très bien sa place.bonheur-ogres6Au bonheur des ogres est un film réussi grace à la vitalité des comédiens et leur très bonne interprétation de chaque personnage de la tribu Malaussène. Nicolas Bary a réussi son deuxième long métrage et le spectateur a beaucoup de plaisir à regarder cette comédie sur fond de policier. Le mélange de ces personnages, de l’histoire et des différentes péripéties nous plonge dans un univers plein de fraîcheur et de charme. Du coup, on regrettera que le côté sombre de l’histoire, auquel le roman accordait beaucoup d’importance, disparaisse presque complètement de ce film qui s’inscrit donc plus comme une comédie que comme un polar.bonheur-ogres7Il reste que Nicolas Bary a su imposer au roman Au bonheur des ogres son propre style et a su mettre en scène le faste des grands magasins qu’ Au Bonheur Parisien incarne. C’est d’ailleurs au sein des anciens locaux de La Samaritaine à Paris que le film a pris ses quartiers et on peut dire que le rendu est saisissant. Pour ma part, sans doute à cause du titre et par les lieux, ce magasin m’a beaucoup fait penser au roman Au bonheur des dames d’Emile Zola.

Au Bonheur des ogres est donc un film familial et sympathique, qui nous plonge au coeur d’une tribu loufoque, portée par un grand-frère attachant et bouc émissaire professionnel. On ne s’ennuie pas, on rit et on ressort ravi de la projection !

Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Le personnage de Clara est supprimé ?????!!! 🙁 🙁 🙄 😳 😮 😥 😕 ❓ ❗

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.