Deux secondes en moins de Marie Colot et Nancy Guilbert

Age : 15 ans et +

Éditeur : Magnard  (2018)

300 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon 

Igor et Rhéa sont deux adolescents blessés par la vie. En effet, depuis qu’un accident de voiture l’a défiguré, Igor ne sort plus de chez lui et est en colère contre son père, responsable de l’accident. Il se mûre dans le silence et la solitude. Quant à Rhéa, depuis le suicide de son petit-ami, la jeune fille est au plus mal, persuadée de ne pas avoir réussi à le sauver. Elle ne parvient pas à redonner sens à son existence.
Par le biais de leur professeur de piano, Igor et Rhéa se rencontrent. Grâce à la musique et leur professeur, ils vont jour après jour reprendre goût à la vie…

Deux secondes en moins est un roman émouvant qui raconte le parcours douloureux de deux adolescents meurtris par la vie. L’un dans sa chair, l’autre dans son âme. Ainsi, Igor a perdu une partie de son visage dans un accident de voiture provoqué par son père tandis que Rhéa, elle, a perdu son petit-ami, Alex, qui s’est suicidé. Elle se sent responsable car elle n’a pas vu le drame arriver. Ces deux héros touchants, dont les voix s’alternent dans Deux secondes en moins, nous font ressentir leurs blessures intérieures. La colère et la peine les habitent tour à tour, au gré des jours et qui les isolent des autres, les enferment dans leur solitude.

Deux secondes en moins c’est l’histoire de rencontres. Rencontre avec la musique. Rencontre avec un professeur par comme les autres. Rencontre entre deux blessés de la vie. Tout s’enchaîne avec logique dans ce récit. Igor et Rhéa partagent d’abord un goût pour le piano. Puis ils partageront Fred, un professeur qui sait ce que c’est la souffrance et le deuil. Il trouve les mots, les gestes qui apaisent et parvient à provoquer la rencontre entre Igor et Rhéa. Une rencontre salutaire pour l’un et pour l’autre car en apprenant à s’apprivoiser, Igor et Rhéa se sauveront eux-mêmes.

Deux secondes en moins est un récit d’une grande sensibilité. J’ai aimé le ton, les personnages, les émotions qui se dégagent d’eux et le fait que le piano, la musique classique soient à but thérapeutique. Ces deux ados, blessés et isolés dans leur douleur se reconstruisent grâce à la musique et Nancy Guilbert et Marie Colot l’utilisent à bon escient. Un texte qui ne laisse pas insensible !

En quelques mots :

La musique, le piano agissent comme un trait d’union et une thérapie pour Igor et Rhéa. Grâce à Fred, leur professeur, ils vont peu à peu se libérer de leurs blessures intérieures et sortir de l’isolement et la solitude dans lesquelles la vie les a plongés. Deux secondes en moins raconte ces rencontres, avec la musique, avec ce professeur, avec l’autre et raconte comment ils parviennent peu à peu à reprendre goût à la vie. Un récit sensible aux personnages touchants.

A propos de Marie Colot et Nancy Guilbert

Née en 1981 en région namuroise, au sud de Bruxelles, Marie Colot passe son enfance à inventer des histoires, fabriquer des livres et jouer à l’école avec ses poupées.  Depuis 2006, elle enseigne le français à de futurs éducateurs à la Haute Ecole Defré (Bruxelles). Elle a publié depuis 2006 plusieurs romans pour la jeunesse.http://www.mariecolot.com/

Nancy Guilbert est née en 1974. Titulaire d’une licence de sciences naturelles à l’Université de Lille, elle devient professeur des écoles et enseigne pendant 10 ans. Depuis 2011, elle a publié plus d’une cinquantaine de livres chez différents éditeurs : albums, BD et romans, poétiques, tendres, artistiques, loufoques ou malicieux. https://revedeplume.blogspot.com/

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.