Les Codeurs de l’ombre de Gene Luen Yang et Mike Holmes

Age : 9 – 12 ans
Éditeur :  404 éditions (2017)
90 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon

blanc

Suite à un déménagement, Hooper intègre un nouveau collège : la Stately Académy. L’adolescente a bien du mal à s’intégrer dans cet établissement où les élèves sont hargneux, les professeurs ennuyeux, le principal inquiétant et le bâtiment angoissant. Hooper décide d’enquêter sur les mystères que recèlent le collège et s’associe à deux camarades, Eni et Josh. Ensemble ils vont découvrir que certains endroits et objets de l’établissement semblent programmés de toutes pièces. Dès lors, les voila amenés à devenir des codeurs de l’ombre…

L’entrée de l’apprentissage du codage dans les cours de mathématiques et de technologie au collège suscite de la part des élèves un véritable engouement qui est aussi valable du côté des éditeurs. Si on a vu fleurir les documentaires pour apprendre aux ados à coder et réaliser leurs propres petits jeux, on sera plus étonné par le choix de 404 éditions qui propose aux lecteurs, avec la série Les Codeurs de l’ombre, une bande-dessinée ludique sur le sujet.

Ainsi avec Les Codeurs de l’ombre, nous suivons la jeune Hooper qui va se lancer au sein de la Stately Academy dans l’apprentissage du code Logo à la suite de découvertes surprenantes sur l’histoire de son nouvel établissement. Aidée par Eni et Josh, l’adolescente va tout à la fois essayer de résoudre les mystères de ce collège et les énigmes de codage lancées par le concierge de l’établissement.

J’étais un peu dubitative au départ mais je me suis vraiment laissée surprendre par le côté interactif de la BD Les Codeurs de l’ombre. Chaque chapitre aborde un nouveau point d’apprentissage du code Logo tout en n’étant pas du tout rébarbatif grâce à un scénario sympathique. Le « cours » est très progressif et on a aucune difficulté à le comprendre et l’appliquer lorsqu’en fin de chapitre, il s’agit de résoudre l’énigme finale.

Le seul bémol peut-être que je fixerais à cette bande-dessinée c’est le choix des couleurs. Blanc et vert, je ne trouve pas ça très joli ni très attirant pour des adolescents plus habitué à un style noir et blanc ou très coloré. Mais il faudra les convaincre de ne pas se fier à ce choix de couleur original et particulier ( à mon sens ) car la lecture de Les Codeurs de l’ombre est vraiment intéressante !

En quelques mots :

Une bande-dessinée ludique dans laquelle le lecteur va découvrir et apprendre le code Logo. L’histoire est sympa et nous donne envie de suivre les aventures d’Hooper, Eni et Josh, tandis que dans le même temps Gene Luen Yang et Mike Holmes nous dispense un petit cours de codage à la portée de tous et progressif.
Un peu surprise par le concept et légèrement dubitative au départ, je me suis laissée surprendre par le côté interactif de la BD Les Codeurs de l’ombre, jouant le jeu de résoudre l’énigme de chaque fin de chapitre avec ce que j’avais appris lors de ma lecture. Le choix des couleurs me laisse un peu perplexe ( je n’accroche pas à ce vert et blanc ) mais il faudra passer outre au risque sinon de passer à côte d’une intéressante lecture !

Extraits :

A propos de Gene Luen Yang et Mike Holmes

Gene Luen Yang est l’auteur de nombreux romans graphiques et comics comme Boxeurs et Saints ou American Born Chinese, qui lui ont valu plusieurs récompenses, dont le très prestigieux titre de National Ambassador for Youing People’s Literature aux Etats-Unis.

Mike Holmes a dessiné de nombreux comics et notamment participé à la série Adventure Times.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *