Close to Heaven de Rin Mikimoto

Age : 12 -15 ans
Éditeur : Pika (2017)
200 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon 

Ninon est une fille solitaire et étrange. Les autres l’évitent et son seul ami est une perruche ( Prof ) qu’elle porte en permanence sur son épaule. Lorsqu’elle apprend que son voisin, le populaire Kira, est condamné à mourir dans un an, elle se sent investie d’une mission : celle d’apporter du bonheur dans la vie de Kira, quel qu’en soit le prix à payer. 

Close to Heaven est un shôjo en 9 tomes. C’est une histoire où le romantisme se combine au drame. En effet, Kira, le héros masculin de ce manga, n’a plus que 365 jours à vivre. Un ultimatum glaçant qui va pousser Ninon, jeune fille réservée, à aller au devant de sa timidité pour permettre au lycéen de vivre les derniers mois de son existence de la plus belle des façons.

Close to Heaven est un shôjo très classique dans les personnages qu’il met en scène. Ninon est une jeune fille timide, solitaire, bizarre (elle porte en permanence une perruche sur l’épaule), persuadée d’être insignifiante et de ne pas être belle. A contrario, Kira est l’archétype de l’adolescent sexy, populaire et bien entouré. Tout les oppose et pourtant, comme dans bon nombre de shôjos, le « destin » va se charger de les rapprocher.

Un manga qui parle donc d’amour, de drame et de découverte de l’autre. Le rapprochement entre Ninon et Kira va susciter chez les camarades de classe bien des interrogations mais aussi du rejet. Close to Heaven insiste alors sur l’importance d’aller au-delà des apparences et cette relation qui se noue entre Ninon et Kira sera ainsi l’occasion pour l’une de se révéler, pour l’autre de dévoiler ses failles sous son apparente sérénité.

Le ton oscille entre rire et larmes, entre désillusion et espoir. Ninon et Kira forment un beau duo. Mais ils passent aussi du temps, dans ce premier tome, à se chercher. On est encore au début de l’histoire et il faudra donc voir comment cette relation évolue ensuite et si le manga parvient à ne pas stagner. Pour l’heure, c’est très prometteur.

En tout cas j’ai aimé le ton de ce manga et son ambiance. J’ai également bien aimé la pointe de fantastique et d’humour que Rin Mikimoto glisse à travers la perruche Prof. Il parle, il est drôle et frais. De quoi donner de la légèreté au sujet puisqu’en toile de fond se profile tout de même la menace du décès de Kira…

En quelques mots :

Les amateurs de shôjos seront comblés par ce manga entre romantisme et drame. Tandis que Kira, garçon sexy et populaire, n’a plus que 365 jours à vivre, Ninon, jeune fille réservée et un peu étrange, décide de se rapprocher de lui pour partager avec lui de beaux moments. Ce premier tome de Close to Heaven installe la relation entre Ninon et Kira et celle-ci n’est pas facile à faire comprendre aux autres car tout les oppose !
Un manga qui parle d’amour, de drame, de découverte de l’autre et qui rappelle l’importance d’aller voir au-delà des apparences. Le duo est séduisant et la petite touche fantastique avec la perruche Prof (qui parle et a beaucoup d’humour) donne au manga un ton sympathique. Bref si vous voulez une histoire romantique et dramatique Close to Heaven est pour vous !

A propos de Rin Mikimoto

Rin Mikimoto est une mangaka et illustratrice.

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Jai deja lu les tout les tomes la semaines dernière et c’etait très bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *