La Cité sans nom, T2 : Le Secret du Coeur de Pierre de Faith Erin Hicks

Age : 12 -15 ans
Éditeur :  Rue de Sèvres (2018)
240 pages

Note :

Acheter en ligne :

amazon

 

Après avoir déjoué une tentative d’assassinat sur le général de Toutes-Lames et son fils, Kaidu et Rate sont acclamés en héros. La vie reprend son cours au sein du Palais, tandis que le projet d’un Conseil où chacun pourrait participer aux décisions de la Cité se dessine. Mais les feux de la révolte couvent toujours, et tous ne sont pas prêts à siéger parmi leurs ennemis. La menace s’intensifie, décidant Kaidu et Rate à se lancer à la recherche du mystérieux pouvoir des bâtisseurs de la Cité sans Nom. Nos deux héros devront plus que jamais rester soudés et déterminés face à cette nouvelle menace qui plane sur la Cité sans Nom et pourrait bien l’engloutir dans les flammes et la destruction.

Deuxième tome de la trilogie La Cité sans nom, nous retrouvons avec plaisir l’univers et les deux personnages principaux : Kaïdu et Rate. L’un et l’autre ont appris à se connaître et son maintenant amis. Après avoir déjoué une tentative d’assassinat sur le général de Toutes-Lames et son fils, ils vont affronter une nouvelle menace qui pourrait bien les conduire à quitter la Cité…

Ce deuxième tome est à la hauteur du premier. J’ai eu plaisir à suivre Kaidu et Rate, soudés pour lutter face à la nouvelle menace qui plane au dessus de la Cité. Il y a entre eux deux une attachante et tendre complicité, que ce deuxième tome met en exergue.
Cette suite de La Cité sans nom est aussi riche en rebondissements tandis que Kaïdu et Rate cherchent notamment à mettre la main sur le mystérieux pouvoir des bâtisseurs de la Cité sans nom.

L’histoire mettra en valeur de nouveaux personnages au rôle capital pour le troisième et dernier volet : Mura et Erzi. On en apprendra plus sur le passé de la première tandis que les ambitions du second éclateront au grand jour.

Un tome riche en péripéties, rythmée par des affrontements et courses-poursuites. Mais l’auteur n’oublie pas non plus de glisser quelques moments de légèreté pour donner à cette histoire passionnante un bel équilibre.

 En quelques mots :

Une suite prenante et réussie dans lequel on retrouve avec plaisir Rate et Kaïdu. Le duo, attachant, est uni par une tendre complicité. Face à une nouvelle menace, leur amitié sera une nouvelle fois décisive. Beaucoup de rebondissements dans cette suite à la hauteur du premier tome. Des affrontements, de la tension, des courses-poursuites mais aussi des moments plus tendres et légers sont au rendez-vous dans cette BD qui a su trouver son équilibre.

Extraits :


A propos de Faith Erin Hicks

Faith Erin Hicks est canadienne. Elle vit à Vancouver. Avant de se consacrer pleinement à la bande dessinée depuis 2008, elle a travaillé dans le domaine de l’animation. Elle a publié plusieurs romans graphiques, et reçu le prix Eisner en 2014 pour The Adventures of Superhero Girl (First Second). La Cité sans nom est son premier ouvrage traduit en français.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *