Cité 19, T1 : Ville noire de Stéphane Michaka

cite19Age : 15 ans et +
Éditeur : Pocket jeunesse (2015)
350 pages

Note : 5 Stars

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

Faustine ne comprend pas pourquoi son père s’est suicidé. Pire encore, le corps à la morgue ne lui ressemble pas ! L’adolescente orpheline décide d’enquêter sur sa disparition, car, elle en est certaine, il a été kidnappé. En suivant la piste d’un inquiétant personnage habillé comme au 19ème siècle, Faustine trébuche, perd connaissance et se réveille …. 150 ans plus tôt !
Pourquoi a t-elle voyagé dans le temps ? C’est en menant son enquête dans le passé qu’elle trouvera les réponses à ses questions du présent…

Cité 19, T1 : Ville noire est le premier tome d’un diptyque dont le second tome paraîtra en février 2016. Également décliné sous forme de feuilleton pour la radio pour la station France Culture, l’histoire nous entraîne dans une étonnante aventures aux frontières du thriller, de l’Histoire et de la science-fiction . Trois genres qui forment un trio étonnant et se mélangent avec originalité et succès dans le récit surprenant de Stéphane Michaka.

Cité 19 est d’abord un roman de science-fiction. Faustine est une adolescente solitaire qui vit dans notre siècle actuel. La disparition de son père l’amène sur les traces d’une société secrète et en particulier d’un inquiétant personnage. C’est en le poursuivant que Faustine est embarquée dans un inattendu voyage dans le temps.

Le roman se charge alors d’une forte dimension historique très bien documentée. Ainsi, une grande partie de l’histoire se déroule au 19ème siècle, époque où Faustine se réveille donc, après avoir perdu connaissance dans le métro. Si beaucoup d’entre nous seraient déboussolés, la jeune fille passionnée par cette époque en connaît les codes, les mœurs et le fonctionnement. Elle s’acclimate assez rapidement à son environnement, passée la surprise. Elle devient ainsi un garçon et une journaliste pour enquêter sur la disparition de son père, qu’elle pense liée à son voyage dans le temps. Cette enquête la conduira sur une autre, bien plus sombre, dans laquelle elle se retrouvera sur les traces d’un meurtrier en série.

Cité 19 se complète dés lors d’un nouveau genre, celui du thriller. N’épargnant aucun détail sanglant pour dépeindre la violence des crimes et leur bestialité, Stéphane Michaka entraîne son héroïne dans les recoins les plus obscurs de l’époque et ne ménage à Faustine aucun répit. L’adolescente est souvent en danger car c’est seulement à ce prix qu’elle peut espérer des réponses.
C’est fort de tous ces ingrédients que Stéphane Michaka nous entraîne au cœur d’un roman prenant et haletant où l’héroïne séduit par son indépendance et son caractère fort. Dotée de facultés insoupçonnée, elle se lance sans crainte dans son enquête. Faustine est une héroïne étonnante et très attachante qui cache bien des failles derrière son air de petite fille sage au tout début de l’histoire. Certains éléments de son passé nous sont présentés par Stéphane Michaka et semblent un peu décontextualisés mais j’imagine qu’ils seront aussi des indices sur la suite de Cité 19. Du moins, j’espère. En tout cas, ils permettent au moins de mieux cerner l’héroïne.

Mais le vrai coup de génie de Cité 19 n’est pas seulement là. Ce qui nous fait basculer vers le sentiment d’avoir entre les mains un roman surprenant et réservant biens des surprises, c’est le retournement totalement inattendu de la seconde partie. Impossible d’en dire plus sans trahir l’effet de surprise mais je suis persuadée que vous serez, comme moi, bluffés. Le roman n’a rien d’un banal voyage dans le temps et cette deuxième partie suscite plus encore l’intérêt du lecteur, avide d’en savoir plus. Cette sorte de « cliffhanger » en cours de route est une idée très pertinente et donne à Cité 19 une nouvelle dimension.

Cité 19, T1 : Ville noire m’a donc plus d’une fois surprise et après un début qui peut sembler un peu lent au regard du reste de l’histoire, on se laisse totalement prendre par l’enchaînement des péripéties. Impossible, dés lors, de lâcher le livre sans en avoir atteint le bout…pour mieux regretter de n’avoir pas dés maintenant la suite en main ! Un premier tome très prometteur qui m’a totalement convaincue.

En quelques mots :

C’est d’abord sous la forme d’un feuilleton pour la radio que Stéphane Michaka a donné naissance à l’histoire de Faustine. Cité 19, T1 : Ville noire est un étonnant roman qui mêle les genres. Roman historique quand l’héroïne se réveille au cœur du 19ème siècle et se fond dans la masse des habitants. Thriller lorsqu’elle enquête sur la disparition de son père et surtout sur un meurtrier en série terriblement sanglant, qui ne lui épargne aucun danger. Roman de science-fiction, enfin, puisqu’il est question de voyage dans le temps…mais pas seulement !
Fort de tous ces ingrédients, Stéphane Michaka propose un roman passionnant et haletant qui réserve à ses lecteurs biens des surprises. Le retournement de la seconde partie est aussi inattendu qu’intéressant. La curiosité du lecteur piquée, le voila embarqué par l’histoire, incapable de lâcher des mains l’ouvrage. Cité 19 se lit dés lors d’une traite et avec avidité jusqu’au bout…pour mieux regretter de n’avoir pas dés maintenant la suite et fin, en main !

A propos de Stéphane Michaka

Stéphane Michaka est né à Paris le 17 octobre 1974. Après une maîtrise de droit, il étudie la littérature et le théâtre à l’Université de Cambridge (Royaume-Uni) où il obtient un Master of Arts.
De 1998 à 2000, il est lecteur de français à l’Université du KwaZulu-Natal en Afrique du Sud. Rentré en France, il travaille comme script-editor sur des scénarios de fictions pour la télévision. Parallèlement, il écrit ses premiers textes pour la scène dont de nombreuses pièces et adaptations pour France Culture, destinées notamment à un public d’enfants et adolescents.Il écrit aussi de nombreux articles sur la littérature policière, réalise des bandes dessinées et traduit plusieurs romans et nouvelles. De nombreux articles élogieux lui sont consacrés dans, par exemple, le Monde des livres. Cité 19 est son premier roman jeunesse.

http://www.stephanemichaka.com/

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. J’ai beaucoup aimé cité 19 !! J’ai hâte de lire le 2

  2. La suite est sortie ! Elle s’intitule « Zone blanche ». 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *